L'essor du télétravail à l'épreuve du Covid-19

Après les grèves en décembre dernier, la pratique du télétravail est de nouveau très courante alors que les cas de coronavirus se multiplient en France.

En décembre et en janvier dernier, d'après une étude d'Opinion Way, 36% des salariés ont eu recours au télétravail au moins une fois. Parmi eux, 42% ont pratiqué le travail à distance, souvent à domicile, pour la première fois au cours des grèves de la RATP et la SNCF. Preuve que l'expérience a séduit : 91% des sondés comptent renouveler cette pratique.

Circonstances exceptionnelles

La propagation du Covid-19 repose la question du télétravail. Cette fois-ci, l'employeur pourra l'imposer à son salarié. Comme le stipule le Code du travail, cela est possible "en cas de circonstances exceptionnelles, notamment de menace d'épidémie", pour "permettre à la fois la continuité de l'activité et garantir la protection des salariés". En revanche, le salarié, de lui-même, ne peut pas imposer le télétravail à son employeur, il faut qu'il y ait un commun accord.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un lycée d\'Auray (Morbihan) est fermé provisoirement en raison du coronavirus Covid-19, le 2 mars 2020.
Un lycée d'Auray (Morbihan) est fermé provisoirement en raison du coronavirus Covid-19, le 2 mars 2020. (DAMIEN MEYER / AFP)