Hôpital : suicide d'une interne de 25 ans à Lyon

Dans le Rhône, à Lyon, une jeune interne s'est donné la mort jeudi 2 mai.

FRANCE 3

Gardes de nuit, week-ends d'astreinte, réduction des effectifs, les conditions de travail à l'hôpital sont de plus en plus dénoncées par les professionnels. Jeudi 2 mai, une jeune interne de 25 ans en stage à Lyon (Rhône) s'est donné la mort. Durant son premier semestre réalisé au Centre hospitalier Lyon-Sud, elle dépassait largement les 48 heures de travail hebdomadaires. "C'était une interne très investie dans son service, dont le travail était reconnu, mais qui faisait (...) 80 heures par semaine en moyenne", témoigne Antoine Reydellet, président de l'intersyndicale nationale des internes (ISNI).

66% des étudiants en médecine souffrent d'anxiété

Les Hospices civils de Lyon rappellent pourtant régulièrement au personnel d'encadrement de recommander aux internes de limiter les temps de dépassement de temps au travail. Plus de 66% d'étudiants en médecine et de jeunes médecins souffrent d'anxiété. Plus de 23% ont des idées suicidaires. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Le but du rapport de l\'HCAAM est de décharger les urgences, mais la grande nouveauté est surtout de réunir sous le même toit médecins libéraux et hospitaliers.
Le but du rapport de l'HCAAM est de décharger les urgences, mais la grande nouveauté est surtout de réunir sous le même toit médecins libéraux et hospitaliers. (JEFF PACHOUD / AFP)