Crise en Guadeloupe : quel est le profil des manifestants ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Article rédigé par
M.De Chalvron, D.Schlienger, S.Guillemot, N.Karczinski, L.Hauville, Guadeloupe la 1ère - France 2
France Télévisions

En Guadeloupe, les tensions restent vives lundi 22 novembre. Le 13 Heures de France 2 dresse le profil des manifestants et de leurs revendications.

Les forces de l’ordre se sont déployées massivement dans la soirée du dimanche 21 novembre à Pointe-à-Pitre en Guadeloupe. Pour faire respecter le couvre-feu, elles ont été soutenues par des renforts venus de métropole. De nombreux incidents ont eu lieu dans la journée, des locaux de services municipaux ont été vandalisés. Après avoir été détruits, les barrages ont été immédiatement reconstruits. 

Une forte colère

De l’avis général, c’est la jeunesse qui a pris le relai dans le mouvement de contestation. Une colère qui dépasse désormais la question de l’obligation vaccinale contre le Covid-19. La hausse des prix est également pointée du doigt. "Nous sommes des travailleurs, pas des délinquants. Nous travaillons pour nourrir nos familles", confie un manifestant. Un jeune sur trois est au chômage en Guadeloupe. Plus d’un tiers des habitants vivent avec moins de 1 010 euros par mois. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.