Entreprise : salariés au bord de l'épuisement

Le phénomène d'épuisement au travail inquiète le corps médical. France 3 a recueilli le témoignage d'une ancienne cadre supérieure.

France 3

Le burn-out, Caroline Gleizes-Chevallier l'a vécu. Coach en développement personnel, elle était directrice de clientèle dans le monde du luxe, jusqu'à ce jour, il y a dix ans. "Vers minuit, je me suis littéralement effondrée, avec des maux de tête à hurler, comme s’il y avait une perceuse qui me traversait la tête. J'ai été hospitalisée dans l'heure qui a suivi." Plusieurs mois pour se remettre et au bout, la reconversion professionnelle.

100 000 victimes en 2016

Son burn-out, cette cadre ne l'a pas vu venir. "Vous perdez l'appétit, vous rigolez peut-être un peu moins, tout un tas de choses qui se font au fur et à mesure, qui fait qu'on rentre dans une spirale. Et on ne le voit pas, on n'a pas envie de l'entendre." Certains secteurs professionnels sont davantage exposés aux troubles psychiques : les agriculteurs, les employés, les ouvriers et enfin les cadres. L'académie de médecine parle de 100 000 victimes en 2016. En France, l'épuisement professionnel reste tabou et mal identifié.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le burn-out, une \"maladie professionnelle\" de plus en plus fréquente ; que l\'on reconnaît chez les autres mais rarement sur soi. 
Le burn-out, une "maladie professionnelle" de plus en plus fréquente ; que l'on reconnaît chez les autres mais rarement sur soi.  (MAXPPP)