DIRECT. "C'est presque une rentrée normale", assure Jean Castex, selon qui tout est "prêt" pour le retour à l'école des élèves

En visite mardi dans un établissement scolaire de Châteauroux, Jean Castex a mis en avant sa "sérénité" et assuré que tout est "prêt" pour faire face au coronavirus à l'heure du retour des enfants en classe.

Le Premier ministre, Jean Castex, dans une école de Châteauroux (Indre), mardi 1er septembre 2020. 
Le Premier ministre, Jean Castex, dans une école de Châteauroux (Indre), mardi 1er septembre 2020.  (LUDOVIC MARIN / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Driiiiiing ! C'est l'heure de la rentrée, mardi 1er septembre, pour les 12,4 millions d'élèves, après de longs mois sans école ou presque. La distanciation physique devra être respectée dans la mesure du possible, mais elle ne sera pas obligatoire. Les enseignants porteront un masque, de même que les élèves à partir du collège, y compris pendant la récréation. Chacun devra avoir le sien mais les établissements disposeront de stocks de secours en cas de besoin. "Le service public de l'Education nationale est prêt, nous avons vu des enseignants tous présents, une école quasiment pleine, les élèves sont là, le dispositif préventif est prêt et, finalement, je dirais que c'est presque une rentrée normale", a fait valoir le Premier ministre, Jean Castex, après une heure et demie passée dans une école élémentaire de Châteauroux (Indre). 

Des masques pour la reprise en entreprise. Le port du masque devra aussi être "systématique" ce mardi dans les bureaux, dans les espaces partagés comme les salles de réunion, couloirs, vestiaires ou open spaces."On va donner une semaine pour que chacun s'approprie ces règles", a indiqué la ministre du Travail Elisabeth Borne mardi sur LCI

Congé parental possible. "Le congé parental sera possible si la classe ou l'école est fermée", a déclaré Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement et secrétaire d'État auprès du Premier ministre, mardi sur franceinfo.

 "Enfin tous réunis". Sur Twitter, Emmanuel Macron, qui est en ce moment au Liban, a souhaité une bonne rentrée à tous les élèves. "Les défis de cette rentrée sont nombreux, mais nous sommes enfin tous réunis !", a-t-il écrit. La veille, le chef de l'Etat avait abordé le sujet de la rentrée dans une vidéo publiée sur Instagram. "C'est une rentrée un peu particulière parce que le virus est toujours là. Je compte beaucoup sur vous dès demain matin pour appliquer les gestes barrières, le port du masque et tout le reste. Et aussi pour suivre ce que vos professeurs vous diront", a-t-il dit aux élèves. 

Présents ! Cette rentrée inédite est "bien préparée", a affirmé lundi le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer, pour qui elle doit être "la plus normale possible"."Normalement, il ne manquera pas d'enseignants dans les classes", a-t-il indiqué, précisant que les quelques personnes vulnérables "qui ne pourront pas être là" seraient remplacées.

 Une rentrée complétement inédite. Les 866 000 enseignants qui ont fait leur prérentrée lundi semblaient partagés entre sérénité et inquiétude. "C'est vrai, c'est l'inconnu, mais, après, c'est quelque chose que l'on vit pour la première fois et c'est à nous de nous adapter", a ainsi expliqué une professeure d'EPS à France 3. 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #RENTREE

20h55 : La rentrée n'aura pas duré longtemps pour des jeunes de Saint-Priest (Rhône). Selon Le Progrès, les élèves d'une classe élémentaire du groupe scolaire Marius-Berliet ont été placés en quatorzaine après la découverte d'un cas parmi les enfants. Le test passé par l'élève "s’est révélé positif en cet après-midi de rentrée", indique le quotidien régional.

18h28 : Par ailleurs, toutes les rédactions de télévision mettent en avant la mise en place d'un protocole sanitaire strict. "Ce qu’on voit à l’antenne est la partie émergée de l’iceberg", m'a expliqué François Brabant, directeur adjoint chargé de la chaîne franceinfo. "La plupart du temps, les journalistes [de la rédaction] travaillent masqués, que ce soit dans les bureaux, les salles de montage, dans les administrations ou sur le terrain", avance-t-il. De plus, les plateaux, et la circulation autour de ces derniers, ont été adaptés en fonction des règles sanitaires, ajoute-t-il.

18h43 : "Avoir des journalistes masqués à l'antenne peut être ­anxiogène et cela pose un problème de son et d'image", a expliqué la présidente du groupe audiovisuel public, Delphine Ernotte, au Journal du dimanche. "Anxiogène", c'est aussi le terme choisi par Marc-Olivier Fogiel, directeur général de BFM, au micro de France Inter.

19h06 : Vous êtes nombreux à nous avoir interrogés sur l'absence de masques sur le petit écran. Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a expliqué ce matin sur franceinfo que des discussions à ce sujet sont en cours entre le ministère du Travail et les représentants de l'audiovisuel qui "considèrent qu'il est difficile pour les journalistes et les invités de porter le masque [en plateau] pour des raisons sonores".

18h35 : Bonjour, pourquoi les présentateurs ne portent-ils pas de masques sur les plateaux TV ?

18h35 : Le masque est obligatoire dans toutes les entreprises. Allez-vous respecter la loi en imposant le masque aux journalistes sur les plateaux TV dès lors qu'ils n'y sont pas seuls ?

16h45 :

Bonjour @Raphael Denis. Si une classe ou école doit fermer, en raison de cas de Covid-19, les parents pourront prendre un "congé parental" pour garder leurs enfants, a assuré ce matin le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, sur franceinfo. Toutefois, cette possibilité ne pourra s'appliquer qu'en l'absence d'un dispositif alternatif de garde, mis en place par l'établissement scolaire ou la mairie, ont appris nos confrères de l'AFP. Le Premier ministre, Jean Castex, a quant à lui estimé qu'"il faudra trouver des solutions surtout pour que les parents puissent continuer à travailler".

16h46 : Svp, sait-on comment seront considérés vis-à-vis de leur employeur les parents obligés de garder leurs enfants à domicile ? Arrêt maladie ? Ou autre ? Merci

15h41 : Bonjour @Eliza. Si vous vivez avec une personne vulnérable, vous pouvez demander à votre employeur de poursuivre votre activité en télétravail. En revanche, si le télétravail est impossible, vous ne pourrez plus bénéficier du placement en activité partielle. Un décret, en vigueur depuis hier, a réduit la liste des personnes éligibles à ce dispositif. Les travailleurs qui vivent avec une personne à risque n'y figurent plus, comme nous l'expliquons dans cet article.

15h54 : Bonjour, @franceinfo ! Ok pour les masques en entreprise, mais qu'en est-il de la possibilité de rester en télétravail si on partage le domicile d'une personne vulnérable ? Merci !

15h53 : Bonjour @Papaoutai. Le protocole sanitaire prévoit le port obligatoire du masque pour les collégiens, "dans lesespaces clos ainsi que dans les espaces extérieurs", sans distinction d'âge. Même si votre enfant n'a pas encore 11 ans, âge à partir du quel le port du masque est souvent recommandé, votre enfant devra donc être masqué au collège.

15h53 : Bonjour, quel est l'âge minimum pour que les enfants portent le masque ? Le mien a 10 ans, et rentre en 6e, est-il obligé de le porter ? Merci et bonne journée !

14h44 : Bonjour . Nous avons évoqué dans cet article ce qu'il se passe en cas de détection de cas Covid-19 au sein d'une école. Pour faire court, le ou les élèves contaminés sont isolés. L'établissement scolaire doit veiller à ce que tous les lieux occupés par le malade soient désinfectés. De leur côté, les autorités sanitaires remontent la chaîne de contamination pour détecter et isoler les cas contacts. En fonction de la situation, des fermetures de classes, voire de toute une école, peuvent être décidées. #OnVousRépond

14h39 : Bonjour. Comment ça se passe si 3 membres d'une même école sont atteintes du Covid-19 ? #OnVousRépond

14h40 : Voici les articles qui vous intéressent le plus en ce moment même sur franceinfo :

A la veille du procès des attentats de 2015, Charlie Hebdo republie les caricatures de Mahomet qui avaient valu au journal les menaces des jihadistes. "Nous ne nous coucherons jamais. Nous ne renoncerons jamais", justifie Riss, le directeur de l'hebdomadaire satirique.

Que se passe-t-il si un cas de Covid-19 est détecté dans l'école de votre enfant ?Un camarade de classe de votre enfant tousse, éternue et est testé positif ? Franceinfo vous explique le protocole qui sera mis en place.

La ministre du travail, Elisabeth Borne, a détaillé hier après-midi les consignes concernant l'obligation de porter le masque sur les lieux de travail. Il reste la règle, sauf dans certaines conditions. Voici lesquelles.

14h27 : "Ne pas correspondre à la norme scolaire, aux attentes strictes et peu tolérantes de l’institution ne veut pas dire avoir une intelligence inférieure ou être moins capable."

L’ex-enseignante Juliette Speranza, qui publie l’essai L’échec scolaire n’existe pas !, était invitée de franceinfo hier. Son interview est à retrouver ici.

14h10 : Une enseignante de Rochefort (Charente-Maritime) a décidé d’emmener ses élèves de maternelle chaque matin dans une peupleraie, convaincue par les progrès observés après le déconfinement. "Il est inconcevable pour moi de refaire classe entre quatre murs", confie-t-elle au journal Libération (article payant).

14h04 : Il est 14 heures, voici un nouveau point sur l'actualité :

"C'est presque une rentrée normale" : en visite dans une école de Châteauroux (Indre), Jean Castex a mis en avant sa "sérénité" et assuré que tout était "prêt" pour faire face au coronavirus à l'heure du retour des enfants en classe.

#PROCES_ATTENTATS "C'est audacieux", a réagi sur franceinfo Maryse Wolinski, veuve du dessinateur Georges Wolinski, après la republication par Charlie Hebdo des caricatures de Mahomet à la veille de l'ouverture du procès des attentats de janvier 2015.

#TDF Pour la 4e étape du Tour de France, le peloton s’est élancé de Sisteron (Alpes-de-Haute-Provence) et va parcourir 160,5 km pour relier Orcières-Merlette (Hautes-Alpes), avec la première arrivée au sommet de l’épreuve.

Emmanuel Macron s'est déclaré prêt à accueillir en octobre une conférence internationale de soutien au Liban, où il effectue sa deuxième visite depuis l'explosion dévastatrice de Beyrouth il y a près d'un mois.

13h14 : Bonjour @Un salarié. Oui, vous pouvez retirer votre masque quelques instants pour manger à votre bureau, m'a indiqué le secrétariat d'Etat chargé de la Santé au travail : "Cela rentre dans le champ de la souplesse autorisée s'agissant du port du masque dans les open spaces ou les bureaux partagés." Attention toutefois, pour déroger au port du masque permanent en entreprise, certaines conditions doivent être respectées, en fonction de la circulation du virus dans votre département. Tous les détails sont dans notre article.

12h47 : Bonjour FI, Un peu comme les écoliers, en entreprise, nous devons enlever nos masques pour manger à nos bureaux (en open space). Nous mangeons, nous parlons et le COVID-19 peut circuler. Y-a-t-il un protocole donner par la ministre du travail à ce sujet?

13h15 : "Les enfants les plus en difficulté sont les premières victimes d'une fermeture des écoles ou d'un fonctionnement anormal du service public de l'Education nationale."

Depuis une école de Chateauroux (Indre), le Premier ministre insiste sur la volonté du gouvernement d'éviter de nouvelles fermetures d'écoles et de classes malgré la crise sanitaire du coronavirus.

12h24 : Le Premier ministre Jean Castex est en déplacement à Chateauroux (Indre) en compagnie du ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer. Il se réjouit "de constater que le fonctionnement normal a repris". "Il est indispensable que, en restant vigilant vis-à-vis de ce virus, la vie et la vie scolaire en l'occurrence soit la plus forte", a ajouté le chef du gouvernement.

13h18 : Ils raccrochent dès le premier jour. Près de soixante professeurs du lycée Maurice-Genevoix à Ingré dans le Loiret ont présenté leur démission aujourd'hui. Ils demandent au rectorat la restitution d'un poste de conseiller principal d'éducation à plein temps. Nos collègues de France 3 Centre-Val-de-Loire vous en dit plus dans cet article.

Les professeurs du lycée Maurice Genevoix à Ingré (Loiret) réclament un poste supplémentaire de CPE
Y. LE BLOA / FRANCE 3

13h18 : Mais que se passe-t-il si vous ne respectez pas ces règles avec votre masque personnel sur votre lieu de travail ? "La responsabilité est du ressort de l’employeur", m'a expliqué le cabinet de Laurent Pietraszewski. "S’il estime que [votre masque] ne répond pas aux normes [de fabrication et de lavage]", il doit vous en avertir. Dans ce cas, "une discussion entre le salarié et l’employeur" est engagée, précise le cabinet de Laurent Pietraszewski. "Et si jamais le dialogue avec le salarié n’aboutit pas, on pourrait mettre en place une forme de sanction", ajoute-t-on au secrétariat d'Etat. Toutefois la sanction doit rester l'exception, m'a-t-on martelé. En entreprise, des sanctions allant "du signalement à la faute grave" existent. Mais le cabinet de Laurent Pietraszewski m'a assuré que la faute grave ne s'appliquerait pas en cas de problème avec le port du masque.

13h17 : Comme @Confiotte, vous êtes plusieurs à vous demander s'il est obligatoire de porter les masques chirurgicaux distribués par votre employeur en entreprise, ou si vous pouvez vous munir de votre propre masque. La règle veut que la responsabilité de fournir des masques revient à l'employeur, et c'est donc ces derniers que vous devez porter en entreprise dans la mesure du possible. Toutefois, "le salarié peut venir [sur son lieu de travail] avec son propre masque", vient de m'assurer le cabinet du secrétaire d'Etat chargé de la Santé au travail, Laurent Pietraszewski.

Mais attention : s'il s'agit d'un masque réutilisable, l'employé devra respecter des conditions de lavage adaptées, que nous avons détaillé dans cet article. J'ajoute que si le masque est fait-maison, il doit également répondre aux normes de fabrication, que vous pouvez consulter dans le guide de l'Afnor. Enfin, s'il s'agit d'un masque jetable, l'employé devra veiller à le changer toutes les quatre heures.

12h14 : Bonjour ! petite question sur le port du masque en entreprise: suis-je tenu de porter le masque jetable fournit par mon employeur ou puis-je porter un masque cousu par mes soins?

12h10 : A midi, voici un nouveau point sur l'actualité :

A la veille du procès des attentats de 2015, Charlie Hebdo republie les caricatures de Mahomet qui avaient valu au journal d'être menacé par les jihadistes.

Fin des vacances pour de nombreux élèves ce matin. L'ensemble des 12,4 millions d'élèves français font leur rentrée avec un nouveau protocolaire sanitaire. "Les défis de cette rentrée sont nombreux, mais nous sommes enfin tous réunis", a tweeté Emmanuel Macron.

Une centaine de familles de migrants ont planté leurs tentes devant la mairie de Paris pour réclamer un accueil "digne" et un hébergement. Ils ont été évacués et logées momentanément dans l'hôtel de ville.

Emmanuel Macron est arrivé au Liban hier soir, un mois après sa première visite à Beyrouth au lendemain des explosions qui ont ravagé la capitale libanaise. Le président français appelle à la mise en place d'un "gouvernement de mission" au "plus vite", quelques heures après la désignation d'un nouveau Premier ministre.

11h55 : Au lycée Malherbe de Caen, la rentrée des classes ne s'est pas déroulée sans problème. Une trentaine d'autres lycéens se sont retrouvés sur le carreau, sans être affectés à aucune classe. Plus de détails sur France 3.

12h12 : Bonjour . Vous avez raison, l'Agence française de la normalisation (Afnor) préconise de changer de masque (qu'il soit chirurgical ou grand public) toutes les quatre heures. J'ajoute que le masque doit même être remplacé dès qu'il est humidifié.

11h31 : Mon employeur m'a fourni des masques en tissu car je suis en Open Space. Mais seulement 1 par jour car pour lui le masque est tissu peut être gardé toute une journée. Est-ce le cas ? Je pensais que n'importe quel masque devait être changé toutes les 4 heures ?

11h06 : Bonjour . Le coût d'un test PCR est de 54 euros. Depuis le 25 juillet, il est remboursé à 100% par l'Assurance-maladie, même sans avoir d'ordonnance, comme le prévoit cet arrêté.

10h54 : Je vous repose encore et encore ma question qui est d'une simplicité évidente et à laquelle vous avez beaucoup de difficulté à répondre. Quel est le prix d'un test PCR effectué en laboratoire et à qui il est facturé ? Il serait intéressant, puisqu'il s'agit de l'argent des français, de connaître le multiplicateur des 900 000 tests effectués la semaine dernière. Merci et bonne journée.

10h22 : Bonjour @Léa D. Le protocole sanitaire prévoit que "chaque collaborateur doit pouvoir disposer d’un espace lui permettant de respecter la règle de distanciation physique d’au moins un mètre par rapport à toute autre personne". L’employeur peut par ailleurs définir une "jauge" fixant le nombre maximum de personnes pouvant être présentes simultanément dans un même espace. "Pour des facilités d’usage ou permettre dans certaines conditions d’enlever le masque de façon ponctuelle, il peut être retenu, à titre indicatif, un paramétrage de la jauge à au moins 4m² par personne afin de garantir une distance d’au moins un mètre autour de chaque personne dans toutes les directions"

10h22 : Hello Alice, de combien de m² minimum une personne doit bénéficier dans un bureau partagé ? Très bonne journée!

10h00 : Bonjour @Benux. Pas exactement. Une circulaire va "dupliquer" le protocole sanitaire mis en ligne hier, a indiqué le cabinet du secrétaire d'Etat chargé de la Santé au travail, Laurent Pietraszewski, à mes confrères de l'AFP. Ce texte s'appliquera à toute la fonction publique, hors l'hospitalière et l'Education nationale, où d'autres réglementations sont en vigueur. La date de publication de cette circulaire n'a pas été précisée.

10h00 : Bonjour FI et merci pour votre travail. Petite question : le protocole sanitaire publié hier soir s'applique-t-il aux agents de la fonction publique (notamment port du masque dans les bureaux) ? Merci

09h50 : Si une école ou une classe ferme en raison d'une contamination, "le congé parental sera possible pour les parents", a assuré sur franceinfo Gabriel Attal. "Si on a le sentiment que le virus a pu circuler dans une classe ou un établissement, on pourra être amené à fermer une classe ou un établissement", a rappelé le porte-parole du gouvernement.

09h56 : Bonjour . Le dépistage dans les entreprises est encadré par le nouveau protocole sanitaire, que vous pouvez consulter ici. Le texte prévoit qu'"il n'est pas du rôle des entreprises d'organiser descampagnes de dépistage virologique pour leurs salariés" . Toutefois, "des campagnes de dépistage peuvent être menées auprès des salariés sur décision des autorités sanitaires". J'ajoute que les personnes présentant dessymptômes doivent être "invitées" par leur employeur à se faire dépister et à s'isoler dans l'attentedes résultats. Il en va de même pour les personnes ayant été en contact rapprochéavec une personne infectée au Covid-19.

09h35 : Bjr FI, un employeur a t il le droit d imposer le dépistage du Covid 19 à ses employés...Bonne journée à tous

09h08 : Bonjour à toutes et à tous ! Je suis ravie de vous retrouver dans ce live, aux côtés de mon collègue Clément Parrot. Masques, distanciation physique, protocole sanitaire...En cette journée de rentrée, à l'école ou en entreprise, je tâcherai de répondre à toutes vos questions.




09h13 : A 9 heures, voici un nouveau point sur l'actualité :

Fin des vacances pour de nombreux élèves ce matin. L'ensemble des 12,4 millions d'élèves français font leur rentrée et pour certains (ceux âgés de plus de 11 ans), il faut se rendre en classe avec un masque. "Les défis de cette rentrée sont nombreux, mais nous sommes enfin tous réunis", a tweeté Emmanuel Macron.

Une centaine de familles de migrants ont planté leurs tentes devant la mairie de Paris pour réclamer un accueil "digne" et un hébergement.


Le port du masque devient obligatoire à partir d'aujourd'hui dans les entreprises, même si des adaptations sont possibles. Voici le protocole sanitaire.

Emmanuel Macron est arrivé au Liban hier soir, un mois après sa première visite à Beyrouth au lendemain des explosions qui ont ravagé la capitale libanaise. Le président français appelle à la mise en place d'un "gouvernement de mission" au "plus vite", quelques heures après la désignation d'un nouveau Premier ministre.

08h50 : "L’école est une chance, elle nous rassemble."

Sur Twitter, le président Emmanuel Macron, qui est en ce moment au Liban, souhaite une bonne rentrée à tous les élèves.

09h10 : "On a distribué des masques aux familles modestes. (...) Cinquante millions de masques ont été distribuées à huit millions de personnes."

Gabriel Attal défend le choix du gouvernement de ne pas avoir donné des masques à l'ensemble des élèves, comme en Italie. "Il y a peu de pays au monde qui ont eu une politique aussi volontariste pour distribuer des masques à la population", assure-t-il.

09h10 : "Je leur souhaite bon courage, ainsi qu'aux professeurs, en cette année particulière. (...) Je leur dis aussi qu'ils peuvent avoir confiance."

Gabriel Attal revient sur franceinfo sur le protocole sanitaire mis en place par le gouvernement, notamment si un cas de Covid-19 est détecté dans une classe.

08h20 : Bonjour. Je suis enseignante et je me pose des questions sur l'efficacité des gestes barrière. Hier, nous étions tous masqués sauf à la cantine évidemment mais il n'y avait aucune distanciation ce qui fait que tous les efforts réalisés le reste de la journée tombent à l'eau pendant le repas. Pour les élèves, ce sera la même chose. Les élèves d'une classe dejeuneront ensemble sans masque et sans distanciation car il est impossible de faire manger tous les élèves sinon. Qu'en est-il de la sécurité sanitaire dans ce cas ? Merci pour votre live. Bonne journée à tous.

08h20 : Bonjour, à quand l'assouplissement du port du masque au collège ? Les élèves doivent le porter toute la journée.... Non stop sauf à la cantine !

08h20 : Une rentrée particulière mais une rentree !!! Bonne rentrée à tous les élèves

08h20 : Soyons heureux pour nos enfants de les voir retourner à l'école, retrouver leurs copains, retrouver un lien social....car c'est nos enfants qui construiront notre société demain et eux ne risquent quasi rien. Il ne faut pas construire une société de la peur et de l'angoisse et nos enfants peuvent en être victime si nous continuons à ne parler que du Covid....bonne rentrée à tous, même aux adultes...

08h20 : Dans les commentaires, vous êtes nombreux à nous partager votre enthousiasme, vos doutes ou vos interrogations en cette matinée de rentrée scolaire. J'en profite pour souhaiter un bon courage à tous les écoliers qui reprennent le chemin de l'école !