Coronavirus : le quotidien des personnes vulnérables

Comment les seniors et personnes à risques se protègent-ils contre le coronavirus ? France 2 est allé à leur rencontre à Strasbourg (Bas-Rhin), mercredi 23 septembre.

France 2

Pour les personnes à risques, vivre avec le virus n’est pas une sinécure. "On fait les gestes barrière, on ne se touche pas, quand je vais avec les autres je m’éloigne aussi", explique une personne âgée sur un marché à Strasbourg, dans le Bas-Rhin, mercredi 23 septembre. Anne Schwarz, elle, fait son marché au petit matin et évite au maximum les magasins. "Je ne vais pas aux enterrements. Pas de mariages, je joue plus au bridge et je ne vais plus aux conférences. […] Vraiment, je continue presque le confinement", explique la retraitée. 

Un casse-tête quotidien 

À 28 ans, Adrien Ruffier est atteint de mucoviscidose. Jusqu’à récemment, il était en arrêt-maladie. Depuis fin août, sa pathologie n’est plus reconnue comme nécessitant un arrêt dérogatoire. Il a donc repris le travail, dans des conditions pour le moins contraignantes. "J’évite le plus possible de côtoyer mes collègues, je ne vais plus au restaurant", dit le chargé en communication. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Une femme âgée portant un masque dans la rue, le 2 mai 2020 à Paris. 
Une femme âgée portant un masque dans la rue, le 2 mai 2020 à Paris.  (DENIS MEYER / HANS LUCAS / AFP)