Canicule : trop chaud pour travailler ?

En temps de canicule, certains métiers sont particulièrement pénibles.

FRANCE 3

Plus de 32 degrés à 9 heures du matin. Même s'ils ne voient pas le jour, Nicolas et ses collègues garagistes savent que le soleil brille à la surface. Dans leur parking souterrain, les voitures arrivent avec une carrosserie brûlante sur laquelle les produits sèchent immédiatement, difficile de s'adapter. Dans le pétrin aussi, les boulangers souffrent. Le pain, comme le boulanger, n'aime pas la chaleur : à chaque étape, avant d'enfourner, il faut mettre pâte et ingrédients au réfrigérateur.

Pas de température maximum aux yeux de la loi

Idem pour une blanchisserie où sont traitées trois tonnes de linge par jour. Rien ne génère du frais, la température atteint parfois les 45 degrés. En France, si des aménagements sont prévus, la loi ne prévoit pas de température maximale à partir de laquelle l'employeur doit inviter ses salariés à quitter leur poste de travail

Le JT
Les autres sujets du JT
Des ouvriers se désaltèrent sur un chantier de BTP
Des ouvriers se désaltèrent sur un chantier de BTP (THIERRY BORDAS / MAXPPP)