Arrêts de travail : la hausse inquiétante de l'absentéisme

L'absentéisme des salariés du privé a encore progressé en 2017 pour atteindre 17,2 jours par an et par employé. Édouard Philippe veut s'attaquer au problème qui coûte 10 milliards d'euros par an à la sécurité sociale.

Voir la vidéo

En France, l'absentéisme atteint des records avec 17,2 jours par an et par salarié en 2017, contre 16,6 jours en 2015. Près de Rennes (Ile-et-Vilaines) dans un EHPAD, le taux atteint 32 jours par an et par salarié d'absences maladie. La charge de travail, plus importante, en serait la cause d'après le directeur de l'établissement David Jeuland. La santé est l'un des secteurs les plus touchés par l'absentéisme avec le commerce et le BTP. L'absentéisme des seniors de plus de 55 ans est l'un des plus fort, en raison notamment des maladies de longues durées.

80 000 € d'économie

Chez les moins de 25 ans, les arrêts sont nombreux et seraient dus aux difficultés des premiers pas en entreprise. Les femmes sont les plus touchées avec 19,3 jours en moyenne contre 12,92 jours pour les hommes, car elles effectuent des tâches plus répétitives. Pour pallier ce phénomène, l'EHPAD près de Rennes a investi 25 millions d'euros dans l'achat de machines pour lever les personnes âgées et dans des formations de prévention. En trois ans, l'absentéisme est passé de 32 à 26 jours par an et par salarié avec une économie de 80 000 €.

Le JT
Les autres sujets du JT
Marcher deux minutes par heure augmente de 16% la productivité.
Marcher deux minutes par heure augmente de 16% la productivité. (SIGRID OLSSON / MAXPPP)