Zoom sur ces retraités qui travaillent

De nombreux retraités sont aujourd'hui obligés de travailler pour s'assurer des revenus décents. France 2 revient sur un véritable phénomène de société.

FRANCE 2

À cause de pensions insuffisantes, les retraités sont de plus en plus nombreux à retourner travailler pour arrondir les fins de mois. C'est le cas de Jean-Pierre Bombled, 69 ans, ancien boucher. Depuis près de dix ans, ils multiplient les missions en intérim, "Quand je fais un remplacement comme ça, ça va amener un plus à la fin du mois. Donc je fais un projet", explique-t-il au micro de France 3. Ainsi essaiera-t-il d'emmener son petit-fils en Normandie en octobre. "Je me suis affaibli", reconnaît-il tout de même. Voilà neuf ans, alors que l'âge de la retraite est arrivé, il se rend compte qu'il ne pourra pas vivre avec ses 1 500 euros de pension. Il rêvait de vivre à la campagne et d'acheter un cheval. Il pense désormais travailler toute sa vie.

Un savoir-faire qui rassure

À 67 ans, Claude Bunel, ancien plaquiste est dans la même situation, il enchaîne les missions d'intérim. Grâce à elles, il gagne 1 600 euros en plus des 850 euros de sa pension de retraite. "Quand on est âgé, on a plus la même cadence au travail", reconnaît-il.  Toutefois l'âge de ces nouveaux travailleurs est parfois un plus : les employeurs misent sur leur savoir-faire et leurs longues années d'expérience.
En France, environ 400 000 retraités continuent à travailler, un chiffre qui a doublé en cinq ans.

Le JT
Les autres sujets du JT
Pour sauver le système des retraites complémentaires dans le privé, les organisations patronales proposent notamment un gel des pensions en 2016, 2017 et 2018.
Pour sauver le système des retraites complémentaires dans le privé, les organisations patronales proposent notamment un gel des pensions en 2016, 2017 et 2018. (MOMO PRODUCTIONS / STONE SUB / GETTY IMAGES)