Cet article date de plus de six ans.

Vidéo Les complémentaires retraites menacées

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

La Cour des comptes pointe l'urgence à redresser les caisses complémentaires de retraite déficitaires. Elle préconise de faire passer l'âge de la retraite de 62 à 64 ans.

Dans un rapport qui sera publié jeudi 18 décembre, la Cour des comptes dresse un tableau alarmant des régimes complémentaires des cadres et salariés. Le déficit des caisses de retraite complémentaires dont l'ARRCO, qui rassemble 18,5 millions de salariés et l'AGIRC avec ses 3,9 millions de cadres atteignait 1,3 milliard d'euros en 2013. D'ici 2030, il s'élèvera à 15 milliards. "Si le système court à sa perte, il faut le réformer", lance un cadre. "Je cotise pour un système de retraite qui est généreux, mais il le sera moins quand j'arriverais à l'âge d'arrêter de travailler", rouspète un jeune homme.

Reculer l'âge de départ à la retraite

"La mauvaise santé de l'économie française n'a pas aidé. Il n'y a pas de croissance et il manque 5 % d'effectifs en entreprise. Ce sont 5 % de cotisations qui ne rentrent pas", analyse Henri Sterdyniak, économiste. Trois pistes sont étudiées par les Sages : augmenter les cotisations, baisser les pensions ou, solution que préconise la Cour des Comptes, reculer l'âge de départ à la retraite de 62 à 64 ans. Une mesure intolérable pour les syndicats. Les négociations entre les partenaires sociaux commenceront dans deux mois.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.