VIDÉO. "Emmanuel Macron ne doit pas aimer les moustachus" : Philippe Martinez assure ne pas avoir été reçu à l'Élysée depuis juin 2017

Le secrétaire général de la CGT, invité sur franceinfo, a affirmé que son syndicat n'avait pas encore décidé si il participerait aux consultations sur la réforme des retraites.

FRANCEINFO / RADIO FRANCE

La dernière fois que Philippe Martinez a été reçu à l'Élysée par Emmanuel Macron, "en tête-à-tête", "c'était en juin 2017", a déclaré le secrétaire général de la CGT, vendredi 13 septembre sur franceinfo. Le président de la République "ne doit pas aimer les moustachus", a-t-il ironisé.

Dans le cadre de la réforme des retraites, "ce que je note, c’est qu’il y a eu Laurent Berger [reçu à l'Élysée lundi], le secrétaire général de l’Unsa [Laurent Escure, reçu jeudi] qui est une organisation qui n’est pas représentative au niveau national, moi je n’ai pas de date de rendez-vous", a dénoncé Philippe Martinez. "Pourquoi [Emmanuel Macron] ne nous recevrait pas ? On n’est pas une partie négligeable. C’est l’acte II, on discute avec tout le monde, non ?", a-t-il interrogé.

La CGT n'a pas encore décidé si elle participera aux consultations avec le gouvernement

Les partenaires sociaux ont été reçus à Matignon la semaine dernière par le Premier ministre : "Il y avait le conseiller social de l’Élysée, on s’est dit bonjour. Il a fallu que nous disions à l’AFP [qu']on n’avait pas de date de rendez-vous pour qu’on reçoive un SMS disant : 'ne vous inquiétez pas, tout le monde sera logé à la même enseigne'," a précisé Philippe Martinez.

Édouard Philippe a confirmé jeudi que des concertations sur la réforme des retraites seront mises en place jusqu'en décembre avec les différents partenaires sociaux. Le syndicat CGT n'a pas encore décidé si elle y participera. "On va voir", a réagi Philippe Martinez, avant de préciser que "ça fait 18 mois qu'on discute avec monsieur [Jean-Paul] Delevoye", haut-commissaire aux Retraites et délégué auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé. "On a discuté 18 mois, monsieur Delevoye a fait un rapport : citez-moi une proposition de la CGT qu'il a retenue", a indiqué Philippe Martinez, suggérant ainsi que les négociations n'ont pas été utiles.

Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, sur franceinfo le 13 septembre 2019.
Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, sur franceinfo le 13 septembre 2019. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)