Succès mitigé de la manifestation contre la réforme des retraites

En plus des "gilets jaunes" et de la marche pour le climat, l'autre rassemblement qui a eu lieu samedi 21 septembre à Paris concernait la réforme des retraites, à l'appel de Force Ouvrière. Les syndicats en ordre dispersé.

Ils n'étaient pas 15 000 comme l'a indiqué Force Ouvrière, mais le syndicat a réussi son pari de rassembler des milliers de militants contre la réforme des retraites. Une grosse délégation était présente samedi 21 septembre, venue de Marseille ou du Nord. Ils ont défilé pendant une heure contre la nouvelle réforme : "On est des chaudronniers, des soudeurs […] le travail en équipe est très très dur", témoigne un homme. "J’ai commencé à travailler à 17 ans et demi, je vais aller jusqu'à 67 ans ?", questionne une manifestante. "Je n'ai pas envie d'être en retraite à 75 ou 80 ans", lance une autre.

Pas d'union chez les syndicats

Pour FO, le grand danger est le régime par points. "Nous voulons préserver le droit à la retraite. 62 ans pour beaucoup c'est déjà trop. Avec un régime par point, le Premier ministre a été très clair, il faudra travailler plus longtemps", explique Yves Veyrier, secrétaire général de Force Ouvrière. Avec la CGT qui manifeste seulement deux jours plus tard, une certaine désunion se fait sentir parmi les syndicats. Pour faire plier le gouvernement, il faudra pourtant multiplier les actions.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des pilotes de ligne lors d\'une manifestation contre la réforme des retraites, lundi 16 septembre à Paris.
Des pilotes de ligne lors d'une manifestation contre la réforme des retraites, lundi 16 septembre à Paris. (THOMAS SAMSON / AFP)