Cet article date de plus d'un an.

Rhône : déclarée morte à tort, une octogénaire se bat pour récupérer sa retraite

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Erreur administrative : Déclarée morte à tort, une octogénaire se bat pour récupérer sa retraite
France 2
Article rédigé par
M. Septembre, S. Cozzolino, T. Swiderski, J. Cordier - France 2
France Télévisions

C’est une aventure fâcheuse et pour le moins incongrue qui est arrivée en mars 2020 à une octogénaire du Rhône, relate France 2, jeudi 1er octobre. Cette dernière a été déclarée morte à la suite d’une erreur administrative. Depuis, elle lutte pour régulariser sa situation.

Être déclaré officiellement mort alors que l’on est bel et bien en vie. C’est ce qui est arrivé à Eliane di Litta, rapporte France 2, jeudi 1er octobre. En mars 2020, cette octogénaire du Rhône a été victime d’une erreur administrative : elle a été déclarée morte à la place d’une femme portant le même nom (et quant à elle réellement décédée). Une situation très rare qui reste difficile à vivre pour cette personne âgée.

Privée de sa retraite

"Je me bats depuis le mois de mars, depuis que je sais que je suis décédée. J’ai couru à droite, à gauche, toute fatiguée que je suis, pour envoyer les papiers. Et là, toujours rien", témoigne-t-elle, dépitée. Face à la suppression de sa retraite, elle doit actuellement puiser dans ses économies. "Je ne comprenais pas, l’argent ne rentrait pas ! Il fallait bien que je paye. Je me suis débrouillée, je faisais attention", ajoute-t-elle. Ces cas d’erreurs liées à une homonymie se produiraient une vingtaine de fois par an en France.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.