Retraites : le modèle suédois est-il vertueux ?

Pour garantir que les retraites ne baisseront pas, le gouvernement a promis de l'inscrire dans la loi, une manière de rassurer ceux qui citent la Suède en exemple. Le pays a adopté le système à points il y a 20 ans, et aujourd'hui il y a deux fois plus de retraités qui vivent sous le seuil de pauvreté en Suède qu'en France.

France 2

À 77 ans, Gunvor Andersson vit une retraite au centime près. Sa pension : 12 000 couronnes, soit 1 200 euros par mois. C'est inférieur au seuil de pauvreté du pays selon l'Union européenne. Pour gagner quelques dizaines d'euros supplémentaires, elle confectionne des bijoux en verre. Elle se considère comme une victime du nouveau modèle de retraite. Avant la réforme, on prenait en compte les 15 meilleures années. Désormais, c'est toute la carrière. 

La valeur du point est recalculée chaque année

Gunvor Andersson a commencé sa carrière à 18 ans, en enchaînant les petits boulots. "Je me sens rabaissée. Ce n'est pas drôle du tout", déplore la retraitée. Le nombre de retraités pauvres en Suède a augmenté de 7% avec la réforme. Il est de 15,8% chez les plus de 65 ans, deux fois plus qu'en France. Malgré tout, certains Suédois trouvent ce système plus juste que l'ancien. C'est le cas de Tess, 49 ans, qui tient une boutique avec son mari. Elle gagne 4 200 euros par mois, le double du salaire moyen suédois. Pour l'instant, Tess a versé plus de 2 millions de couronnes, soit plus de 200 000 euros. Quand elle sera à la retraite, la somme cotisée sera convertie en points. Mais la valeur du point est recalculée chaque année. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Une pancarte \"La retraite par coups de points\" tenue par un manifestant, le 5 décembre 2019 à Paris.
Une pancarte "La retraite par coups de points" tenue par un manifestant, le 5 décembre 2019 à Paris. (THOMAS SAMSON / AFP)