Retraites : à cause de la CSG, des personnes touchées par l’effet de seuil

Publié Mis à jour
Présidentielle 2022 : à cause de la CSG, des retraités touchés par l’effet de seuil
Article rédigé par
M. Justet, N. Bidard, O. Poncelet, A. Guin, P. Montels, A. Fischer, M. Barrois, L. Michel - franceinfo
France Télévisions

Le pouvoir d’achat est un sujet crucial, particulièrement pour les retraités. Mais alors qu’une revalorisation des pensions a eu lieu, d’autres ont constaté une baisse du montant perçu, pouvant être liée à la CSG.

Pascal Deverney est un ancien postier à la retraite, qui vit en Seine-Maritime, à Anceaumeville. Jeudi 7 avril, en observant son relevé de retraites, il a constaté une mauvaise surprise. Pas d’augmentation, cette année, la pension de l’homme de 69 ans a baissé. Il percevra 43 euros en moins chaque mois. "Ça tombe très très mal, d’autant plus qu’actuellement, il y a de l’inflation, des augmentations sur le gaz, sur l’électricité, sur la première consommation", s’inquiète-t-il.

Des taux d'imposition qui varient

Sa pension a pourtant été revalorisée, mais avec 11 512 euros de revenus annuels, il a dépassé le seuil de 11 431 euros par an, qui déclenche l’imposition à la CSG. En 2021, Pascal Devernay touchait 1 341 euros par mois, sans la CSG. Depuis janvier, sa pension est de 1 356 euros par mois, mais avec les 3,8% de CSG, elle chute à 1298 euros. Selon le montant de la retraite, il existe quatre taux de CSG. En 2022, environ un million de retraités sont passés au taux supérieur d’imposition, voyant alors leur pension baisser. Ces baisses ne concernent qu’une minorité de retraités. Au total, neuf sur dix n’ont pas changé de taux de CSG et ont donc bénéficié de la revalorisation.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.