Réformes des retraites : des participantes aux consultations citoyennes réagissent

Depuis quelques mois, des consultations citoyennes concernant la réforme des retraites ont été organisées partout en France. Mardi 17 décembre, au 13e jour du conflit social, les journalistes de France Télévisions ont suivi deux participantes à ces consultations en Bretagne.

France 2

Elles ont l'impression d'avoir joué le jeu, mais de ne pas avoir été vraiment entendues. En septembre 2018, Laurence Dumas, adjointe administrative, et Frédérique Lalys professeure d'histoire-géographie, ont participé à un atelier sur la réforme des retraites avec Jean-Paul Delevoye. "On a surtout débattu autour des familles recomposées (...) et de la pension de réversion", explique Laurence Dumas. Pour elle, les demandes concernant la pension de réversion ont été entendues, mais elle a un doute sur le futur sort des mères de famille qui se sont occupées de leurs enfants. 

15 mois après, des interrogations toujours très nombreuses

Frédérique Lalys à des interrogations sur l'âge pivot. "On fait semblant de maintenir un âge de départ à la retraite qui reste le même, sauf qu'on met en place un âge d'équilibre, c'est-à-dire un âge minimal nécessaire pour partir avec un taux plein. Et donc, tout salarié qui partira avant d'avoir atteint cet âge d'équilibre subira une décote dans le calcul de sa pension", confit-elle inquiète.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des syndicalistes de Sud défilent contre la réforme des retraites présentée par le gouvernement de François Fillon, le 2 octobre 2010. Le projet, qui consiste essentiellement à relever de 60 à 62 ans l\'âge légal de départ à la retraite, a finalement été promulgué au début du mois de novembre. Selon la CGT, 3,5 millions de personnes ont défilé dans les rues de France métropolitaine ce jour-là, contre 1,23 million, selon le ministère de l\'Intérieur.
Des syndicalistes de Sud défilent contre la réforme des retraites présentée par le gouvernement de François Fillon, le 2 octobre 2010. Le projet, qui consiste essentiellement à relever de 60 à 62 ans l'âge légal de départ à la retraite, a finalement été promulgué au début du mois de novembre. Selon la CGT, 3,5 millions de personnes ont défilé dans les rues de France métropolitaine ce jour-là, contre 1,23 million, selon le ministère de l'Intérieur. (MIGUEL MEDINA / AFP)