Réforme des retraites : quel cap pour l’exécutif ?

Emmanuel Macron a annoncé lundi 26 août vouloir se baser sur la durée de cotisation pour la réforme des retraites. Une déclaration surprise décryptée en plateau par David Boéri.

FRANCE 3

Alors que le rapport Delevoye préconisait un âge pivot à 64 ans pour pouvoir bénéficier d'une retraite à taux plein, Emmanuel Macron a pris un virage plutôt surprenant. Le président a déclaré lundi 26 août sur France 2 vouloir désormais se baser sur la durée de cotisation.
"C'est effectivement un changement de méthode sur les retraites. Jusque là, le gouvernement évoquait une concertation. Le président de la République lui, parle d'une négociation", développe en plateau David Boéri.

Une rentrée sociale qui s'annonce mouvementée

Un changement de méthode qui laisse les partenaires sociaux perplexes, eux qui ne comprennent pas la stratégie de l’exécutif, à l'aube d'un projet de loi qui doit voir le jour au cours du dernier trimestre 2019. "En ouvrant la piste sur la durée de cotisation, Emmanuel Macron met de côté la question la plus sensible : toucher à l'âge légal de la retraite. C'est une ligne rouge pour les syndicats qui auraient très rapidement fermé toute discussion", ajoute David Boéri. Le chef de l'État entend toutefois donner du poids aux syndicats."Il y a donc bien une concession, mais le président de la République espère que l'on retienne surtout qu'il tient sa promesse : changer sur la forme tout en gardant le cap de la suppression des régimes spéciaux et la création d'un système de retraite universel à point est plus qu'à l'ordre du jour", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les mots \"retraite\" et \"gouvernement\" découpés dans des journaux.
Les mots "retraite" et "gouvernement" découpés dans des journaux. (JOEL SAGET / AFP)