Réforme des retraites : "On va priver du droit au bonheur les catégories populaires"

L'économiste Christophe Ramaux et le journaliste Étienne Lefebvre débattent de l'emploi des seniors en France dans le 23h de franceinfo mardi 3 décembre.

FRANCEINFO

"Les cadres travaillent plus longtemps en bonne santé que les ouvriers. Appliquer un âge pivot à 64 ans signifie qu'on va priver du droit au bonheur qu'est notre système de retraites les catégories populaires et faire ça alors qu'on a plein de chômage, je trouve ça atterrant", déplore Christophe Ramaux, membre des Économistes atterrés.

3% des 70-75 ans travaillent en France

"La réforme des retraites prévoit la prise en compte de la pénibilité", soutient Étienne Lefebvre. "Sur l'emploi des seniors, on peut y arriver. L'Allemagne, la Norvège ou la Suède y arrivent et ce ne sont pas des pays sous-développés. On progresse néanmoins. On a gagné 10 points de taux d'emploi en 15 ans sur les plus de 55 ans parce qu'on a relevé l'âge légal de la retraite et supprimé les préretraites", souligne le rédacteur en chef aux Échos.

"On est au-dessus de la moyenne pour les 55-59 ans, mais on est en dessous sur les 60-64 ans. C’est normal vu qu'on a la retraite à 62 ans. Au Japon, 30% des 70-75 ans travaillent, 20% aux États-Unis. En France, on est à 3%. Souvent, ce sont des petits boulots pour compléter une retraite de misère. C'est ce qu'on veut pour l'avenir !?", s'insurge Christophe Ramaux.

Le JT
Les autres sujets du JT
Comment partir plus tôt à la retraite ?
Comment partir plus tôt à la retraite ? (JOEL SAGET / AFP)