Vidéo Recours au 49.3 : "Ce n'est pas correct démocratiquement", estime l'ex-président brésilien Lula, de passage à Paris

L'ancien président brésilien a étrillé l'utilisation du 49.3 pour faire adopter sans vote en première lecture la réforme des retraites. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'ancien président Lula le 4 février 2020.  (ANTOINE DEIANA/RADIOFRANCE)

Le recours au 49.3 par le gouvernement pour faire passer la réforme des retraites "n'est pas une bonne chose" et "n'est pas correct démocratiquement", a estimé mercredi 4 mars sur franceinfo l'ex-président brésilien Lula, de passage à Paris où il doit recevoir la citoyenneté d'honneur à l'occasion d'une cérémonie officielle à l'Hôtel de Ville.

"Si vous avez l'intention de faire une réforme, ça ne peut pas être dans l’intérêt du seul président, cette réforme doit être faite dans l’intérêt de la société, des travailleurs, des retraités, poursuit Lula. C’est pour ça qu’il fallait en discuter."

Les travailleurs ont raison de protester. Ça ne peut pas être le désir personnel d’un président n’importe où dans le monde, qui peut-être n’a jamais cotisé, et n’aura sans doute pas besoin de sa retraite.

Lula

à franceinfo

Selon l'ancien président brésilien, le recours au 49.3 "n’est pas une bonne chose et ce n’est pas correct démocratiquement". 

L'Assemblée nationale a rejeté sans surprise, mardi soir, les motions de censure de droite comme de gauche opposées à Edouard Philippe et son recours au 49.3 pour faire passer la réforme des retraites, adoptée de facto en première lecture.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.