Orpea : un ancien dirigeant dénonce la course à la rentabilité du groupe

Publié
Orpea : un ancien dirigeant dénonce la course à la rentabilité du groupe
France 3
Article rédigé par
A.Bard, O.Labalette, L. Hauville - France 3
France Télévisions

Un ancien dirigeant, ayant passé dix ans au sein du groupe Orpea, livre un témoignage accablant du système vu de l’intérieur. Il dénonce un processus industriel pour réduire les coûts au maximum.

Patrick Métais est l’un des anciens cadres dirigeants chez Orpea. Pendant dix ans, il a travaillé à l’expansion de la partie clinique du groupe. Il a décidé de sortir de l’ombre et livrer son témoignage, notamment dans l’enquête du livre "Les Fossoyeurs", traitant des maltraitances au sein des Ehpad. Selon lui, la politique d’Orpea est claire : "gagner le plus d’argent en en dépensant le moins". Chez Orpea "l’humain n’est pas le sujet, et la démarche est industrielle. La rentabilité, comment c’est possible dans du soin et la prise en charge de personnes malades ?", s'interroge-t-il.

Des remords et de la culpabilité   

Il confirme par ailleurs les carences alimentaires dévoilées chez certains des résidents Orpea car ce sont des décisions prises par la direction pour augmenter la rentabilité. Seulement quatre euros par jour sont prévus pour nourrir chaque résident, quand des familles dépensent entre 6 000 à 10 000 euros dans la résidence. Patrick Métais exprime aussi des remords et de la culpabilité d’avoir participé à ce système. "J’avoue ne m’en être rendu compte qu’à posteriori, ce qui est terrible", confie-t-il. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.