Journée de solidarité : qui travaille le lundi de Pentecôte ?

En cette journée de solidarité, combien de Français se rendent au travail lundi 10 juin ? Présente sur le plateau du 13 heures, la journaliste de France 2 Margaux Subra-Gomez fait le point en ce lundi de Pentecôte.

FRANCE 2

Depuis l'instauration de la journée de solidarité en 2004 par le gouvernement Raffarin, certains Français se rendent au travail le lundi de Pentecôte, un jour habituellement férié. "On estime que seulement 30% des salariés travaillent aujourd'hui, mais tous sont concernés par la journée de solidarité. L'entreprise peut aussi choisir de fixer cette journée sur un autre jour férié de l'année. Le principe est de travailler sans être payé. L'employeur verse à l'État l'argent qu'il aurait dû vous verser", explique la journaliste de France 2 Margaux Subra-Gomez, présente sur le plateau du 13 heures.

Les retraités imposables participent aussi

"Certaines entreprises font le choix d'offrir cette journée à leurs salariés. Elles versent la cotisation sans demander aux salariés de travailler plus. Mais il n'y a pas que les actifs qui participent. Depuis 2013, les retraités imposables doivent aussi mettre la main au portefeuille. Environ 0,3% de leur retraite brute mensuelle est prélevée", précise Margaux Subra-Gomez. Cette année, la journée de solidarité devrait rapporter plus de 2,8 milliards d'euros à l'État. L'argent récolté sert majoritairement aux personnes âgées.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un commerçant appose une pancarte sur sa vitrine pour informer la clientèle que le magasin sera fermé le lundi de Pentecôte, le 2 juin 2006 à Caen (Calvados).
Un commerçant appose une pancarte sur sa vitrine pour informer la clientèle que le magasin sera fermé le lundi de Pentecôte, le 2 juin 2006 à Caen (Calvados). (MYCHELE DANIAU / AFP)