Grèves : l'exécutif attentif au climat social

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Grèves : l'exécutif attentif au climat social
France 3
Article rédigé par
Anne Bourse - France 3
France Télévisions

Vendredi 18 juin marque le premier des trois jours de grève du personnel des Aéroports de Paris, pour demander le retrait d'un plan qui prévoit des baisses de salaire, pour faire face à la crise du Covid. L'exécutif se montre très attentif pour réformer sans provoquer une nouvelle crise.

De nouvelles grèves pourraient présager d'un climat social tendu dans les prochains mois. "L'exécutif est très attentif, après un an de crise sanitaire, après une crise sociale inédite avec les Gilets jaunes et à moins d'un an de la présidentielle, le gouvernement veut continuer à réformer sans ouvrir une nouvelle crise. C'est pour cela que le président continue de prendre le pouls des Français, comme il le dit, en poursuivant son tour de France", explique la journaliste France Télévisions Anne Bourse, en duplex depuis le palais de l'Elysée à Paris. 

La réforme des retraites, un sujet de tension

L'Elysée l'affirme : "sur le terrain, les Français parlent plus emploi et pouvoir d'achat que des sujets sécuritaires". Dans l'entourage du président, on explique aussi qu'il n'y a pas de tension particulière, "mais il y a un sujet inflammable", note la journaliste : celui des retraites. "Emmanuel Macron l'a déjà dit : il va falloir travailler plus longtemps. Un sujet qui peut tendre le climat social, mais une ministre affirmait que ceux qui veulent mettre le bazar le feront quoi qu'il arrive, donc pas question de ne rien faire."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Retraite

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.