Grève du 17 décembre : l'union syndicale affichée malgré les divergences

Mardi 17 décembre est la troisième grande journée de mobilisation nationale en 13 jours contre la réforme des retraites. Des appels à manifester ont été lancés par les syndicats partout en France. Les précisions de la journaliste Christelle Méral, en duplex depuis la manifestation à Paris.

France 2

Mardi 17 décembre, jour de manifestation contre la réforme des retraites, est une journée d'union syndicale. Il existe toutefois certaines divergences sur le fond et la forme entre les syndicats. "Pour mêler unité et divergence, les syndicats ont adopté un dispositif inédit. Ils vont défiler ensemble, mais séparément. En tête de la manifestation, il y aura le bloc dit 'contestataire', avec la CGT, Force ouvrière et Sud. Ils sont contre la retraite à points et exigent son retrait", indique la journaliste Christelle Méral, en duplex depuis la manifestation parisienne, qui doit s'élancer à 13h30 depuis la place de la République.

>>> Grève du 17 décembre : Manifestations, trafic perturbé dans les transports en commun... Suivez notre direct 

Mieux que le 5 décembre ?

"En fin de cortège, il y aura le bloc dit 'réformiste', avec la CFDT, l'Unsa et la CFTC. Eux sont pour la retraite universelle à points, mais contre l'âge pivot à 64 ans. Tous les syndicats espèrent cependant une forte mobilisation, au moins égale à celle du 5 décembre dernier, qui avait rassemblé 800 000 manifestants selon la police et 1,5 million selon les syndicats. Ils espèrent une forte mobilisation pour peser face au Premier ministre, Édouard Philippe, mercredi et jeudi, lors des négociations, et obtenir des concessions, à défaut d'un retrait", conclut-elle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des manifestants protestent contre le projet de réforme des retraites, le 5 décembre 2019, à Paris.
Des manifestants protestent contre le projet de réforme des retraites, le 5 décembre 2019, à Paris. (EMERIC FOHLEN / NURPHOTO / AFP)