Grand débat national : les Français vont-ils y participer en masse ?

Si le grand débat national est censé faire remonter les attentes des Français, le doute plane sur leur participation à cette initiative chère à Emmanuel Macron.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Le grand débat national doit débuter le 15 janvier prochain. Une initiative qui tient à cœur au président Macron et dont les municipalités sont d'importants relais. Ainsi, à Yvetot (Seine-Maritime), un cahier de doléances est disponible dans le hall de la mairie depuis quelque trois semaines, avec déjà une trentaine de propositions. "Les thèmes portent sur la CSG des retraités et sur l'ISF", lit Émile Canu, le maire de la ville, à la page de mercredi 9 janvier. Retraites, fiscalité ou encore écologie : des dizaines de thèmes sont abordés.

Un moyen de désamorcer la colère ?

"Les gens avaient besoin de s'exprimer, mais n'en avaient jusque-là pas la possibilité, l'outil. Je pense que c'est sain pour désamorcer un peu la colère", estime l'édile sans étiquette. Les propositions doivent alimenter une réflexion à l'échelle nationale, mais Émile Canu est sceptique. "Si on laisse tout le monde s'exprimer, c'est un grand défouloir, mais si on encadre trop il va y avoir des frustrés", explique l'élu normand.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un \"gilet jaune\" manifeste sur les Champs-Elysées à Paris, le 5 janvier 2019.
Un "gilet jaune" manifeste sur les Champs-Elysées à Paris, le 5 janvier 2019. (LUCAS BARIOULET / AFP)