Cet article date de plus de trois ans.

Gouvernement : à la reconquête des retraités

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Gouvernement : à la reconquête des retraités
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Le Premier ministre Édouard Philippe a donné des précisions jeudi 20 septembre sur le geste fiscal annoncé en mars dernier en faveur des retraités. 300 000 foyers seront exemptés de la hausse de la contribution sociale généralisée (CSG), à partir de 2019, au lieu des 100 000 annoncés. 

L'exécutif compte bien reconquérir les retraités en annonçant que 300 000 d'entre eux seront exonérés de la hausse de la contribution sociale généralisée (CSG) à partir de 2019. La journaliste Anne Bourse décrypte l'annonce du Premier ministre Édouard Philippe en plateau. "Déjà lundi [17 septembre] le président de la République avait dit, je cite, qu'il fallait 'arrêter d'emmerder les retraités'. Bruno Lemaire affirme aujourd'hui [ jeudi 20 septembre] que le gouvernement entend ce qu'ils disent et ce qu'ils expriment, eh bien c'est un certain ras-le-bol fiscal. 300 000 personnes exonérées c'est peu pour 7,5 millions qui payent la CSG. Certains dans la majorité parlent même de 'saupoudrage' et se montrent dubitatifs sur les bénéfices politiques de cette annonce, qui avec le prélèvement à la source, risque d'être peu visibles", explique la journaliste.

Un enjeu politique important pour le président de la République

"Il y a 16 millions de retraités en France et ce sont des électeurs", souligne Anne Bourse avant de poursuivre, en 2017, 20% des jeunes ont voté à toutes les élections présidentielles et législatives. Les retraités eux, étaient 50% [...] On comprend donc mieux le changement de ton", conclut la journaliste.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Retraite

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.