"Gilets jaunes" : les mesures obtenues pour les smicards et les retraités décryptées

La mise en place de la suppression de la CSG pour les retraités touchant moins de 2 000 euros par mois et la hausse de 100 euros par mois du smic ne sera pas simple.

France 3

Il y a presque deux millions de salariés au smic en France et tous ne vont pas bénéficier des 100 euros de plus par mois. Seuls sont concernés ceux qui touchent la prime d'activité. Problème : elle est recalculée tous les quatre mois et peut même être suspendue, comme pour Stéphanie Hontcharenko, ouvrière spécialisée, qui va perdre sa prime, car son mari va retravailler. Mardi 11 décembre, le gouvernement a corrigé cette proposition, conscient de cette injustice. Cette mesure concernera donc tous les salariés au smic, qui va augmenter par ailleurs de 1,8%.

CSG annulée pour 70% des retraités

Les "gilets jaunes" voulaient annuler la hausse de la CSG pour les retraités. Elle a été supprimée pour un retraité vivant seul dont le revenu fiscal de référence est inférieur à 24 000 euros et de 33 000 euros pour un couple. Cette mesure concernera trois millions et demi de retraités. Ainsi, sept retraités sur dix ne seront pas assujettis à la hausse de cet impôt.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une étude du ministère du Travail observe pour la première fois l\'évolution sur 20 ans des trajectoires des salariés au SMIC. 
Une étude du ministère du Travail observe pour la première fois l'évolution sur 20 ans des trajectoires des salariés au SMIC.  (PHILIPPE HUGUEN / AFP)