Réforme des retraites : "La grève à la RATP et à la SNCF n'a que trop duré", estime Edouard Philippe

A la sortie d'un séminaire gouvernemental, le Premier ministre a déclaré que la grève dans les transports était "sans issue".

Le Premier ministre Edouard Philippe après un conseil des ministres organisé à Paris le 15 janvier 2020.
Le Premier ministre Edouard Philippe après un conseil des ministres organisé à Paris le 15 janvier 2020. (BENOIT TESSIER / POOL)
Ce qu'il faut savoir

L'exécutif s'est réuni en séminaire mercredi 15 janvier pour faire avancer ses priorités de 2020 et tenter de résoudre la crise liée à la réforme des retraites"Bien évidemment", le gouvernement "doit bien continuer d'expliquer, de clarifier et aussi de discuter" pour faire passer la réforme sociale clé du quinquennat, a déclaré Emmanuel Macron la veille à Pau (Pyrénées-Atlantiques). Organisée dans la foulée du Conseil des ministres, cette réunion vise à "aborder en profondeur à la fois le calendrier et l'action du gouvernement pour les mois à venir, ainsi que les prochaines réformes", selon la porte-parole Sibeth Ndiaye.

Le calendrier de la réforme des retraites déjà défini. Le dossier des retraites continuera à rythmer les prochains mois : présentation des projets de loi (ordinaire et organique) en Conseil des ministres le 24 janvier, début de l'examen au Parlement le 17 février, conclusion prévue de la "conférence de financement" fin avril puis adoption "avant l'été", selon le calendrier fixé par Edouard Philippe.

Les violences des forces de l'ordre en question. Emmanuel Macron a demandé mardi au gouvernement "des propositions claires pour améliorer la déontologie" des forces de l'ordre, confrontées à de nouvelles accusations de violences au cours des manifestations des dernières semaines. Le gouvernement a infléchi depuis quelques jours sa rhétorique en appelant les forces de l'ordre à "l'exemplarité" avec un "usage juste et proportionné de la force".

Des vœux à la presse après le séminaire. Renouant en 2018 avec cette tradition délaissée par François Hollande, Emmanuel Macron avait alors plaidé pour "une saine distance" entre le pouvoir et la presse, et annoncé une loi contre la "manipulation de l'information" en période électorale et une réforme de l'audiovisuel public.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #RETRAITES

20h16 : Alors que le JT débute, faisons un point sur les titres de ce mercredi soir :

• La rémunération duva passer de 0,75 à 0,5 % à partir du 1er février, a annoncé le ministre de l'Economie, le Bruno Le Maire.

• La Chambre des représentants a approuvé la transmission au Sénat des deux articles d'accusation visant Donald Trump. Ce vote signifie que le président américain fera bien l'objet d'un procès en destitution devant la Chambre haute.

• Ports, métros, trains, raffineries, Banque de France, avocats... La mobilisation contre la réforme des retraites se poursuit, à la veille d'une nouvelle journée d'actions interprofessionnelle où des manifestations seront organisées partout en France à l'appel de l'intersyndicale CGT, FO, CFE-CGC, Solidaires et FSU.

• Ségolène Royal, qui devrait être démise prochainement de son poste d'ambassadrice des pôles après ses critiques de l'exécutif, est aussi dans le viseur de la justice avec une enquête préliminaire ouverte sur l'usage des fonds mis à sa disposition.

18h06 : Voici le point sur l'actualité à 18 heures :

• Ports, métros, trains, raffineries, Banque de France, avocats... La mobilisation contre la réforme des retraites se poursuit, à la veille d'une nouvelle journée d'actions interprofessionnelle où des manifestations seront organisées partout en France à l'appel de l'intersyndicale CGT, FO, CFE-CGC, Solidaires et FSU.

• Si Edouard Philippe a jugé aujourd'hui que la grève à la RATP et la SNCF n'avait "que trop duré", la situation dans les transports continue de s'améliorer. La SNCF prévoit de faire circuler demain 90% de ses TGV et 80% des TER. A Paris, les métros rouleront également mieux, avec un trafic normal sur trois lignes, dont deux automatiques, et l'ensemble des lignes ouvertes mais perturbées.

• Ségolène Royal, qui devrait être démise prochainement de son poste d'ambassadrice des pôles après ses critiques de l'exécutif, est aussi dans le viseur de la justice avec une enquête préliminaire ouverte sur l'usage fait des moyens mis à sa disposition.

• Le président Vladimir Poutine a désigné comme nouveau Premier ministre le patron du fisc russe, Mikhaïl Michoustine, inconnu du grand public. Une nomination qui intervient tout juste après l'annonce surprise de la démission du chef du gouvernement en poste depuis près de huit ans, Dmitri Medvedev, dans la foulée d'un discours du président russe annonçant des réformes constitutionnelles.

17h25 : Les 2 600 agents de la police technique et scientifique ont lancé un mouvement de grève il y a trois semaines. France 3 s'est penchée sur les raisons de leur colère, qui dépasse le sujet de la réforme des retraites.

15h37 : Plusieurs centaines de fonctionnaires et agents publics se sont rassemblés cet après-midi devant le ministère des Finances à Paris pour réclamer le retrait du projet de réforme des retraites du gouvernement. Ce rassemblement était organisé à l'appel de six syndicats, CGT, FO, FSU, Solidaires, CFE-CGC et FA-FP.

14h43 : "Le compromis de ce week-end avec les organisations syndicales et patronales s'inscrit dans la philosophie de l'acte 2 du quinquennat, marqué par le dialogue social."

14h33 : "Le premier semestre sera marqué par la mise en œuvre du plan climat."

Après avoir évoqué l'envoi d'une lettre rectificative sur la réforme des retraites au Conseil d'Etat, Edouard Philippe liste désormais les autres chantiers du gouvernement évoqués lors du séminaire de l'exécutif.

14h27 : Edouard Philippe s'exprime à l'issue du séminaire gouvernemental organisé à Matignon. Vous pouvez suivre son intervention en direct en cliquant ici.

13h56 : Des membres de la police scientifique manifestent actuellement aux abords de l'Assemblée nationale, rapportent nos confrères de France 3. Ils dénoncent leurs conditions de travail et demandent le même statut que leurs collègues, en plus d'être opposés au projet de réforme des retraites, comme ils l'ont expliqué à notre journaliste Guillemette Jeannot.

12h57 : Bonjour @Marie. Vous avez raison : environ 300 manifestants bloquent de nouveau l'accès à la centrale nucléaire de Gravelines, sur le littoral du Nord, pour demander le retrait de la réforme des retraites à l'appel de l'intersyndicale CGT-FO. Nos confrères de France 3 Hauts-de-France étaient sur place.

12h56 : Bonjour, je suis prestataire à la centrale nucleaire de Gravelines où le blocage des syndicats continue. Impossible d'aller travailler à moins de vouloir attendre au moins 3h devant la grille.

12h28 : Le groupe socialiste à l'Assemblée nationale donne actuellement une conférence de presse pour effectuer des propositions alternatives à propos des retraites. Si le sujet vous intéresse, vous pouvez suivre cet événement en direct et en vidéo sur Facebook.