DIRECT. Réforme des retraites : l'exécutif réfléchit à une modification de "l'âge d'ouverture des droits" pour atteindre l'équilibre financier

L'exécutif, qui a rallié la CFDT et l'Unsa en suspendant la mesure de "l'âge pivot", table sur un essoufflement du mouvement social, malgré la mobilisation de la CGT et de FO, soutenus par l'opposition de gauche. 

Le Premier ministre Edouard Philippe avec à sa droite la ministre de la Santé Agnès Buzyn assiste à une réunion avec les partenaires sociaux le 10 janvier 2020 à l\'hôtel Matignon à Paris.
Le Premier ministre Edouard Philippe avec à sa droite la ministre de la Santé Agnès Buzyn assiste à une réunion avec les partenaires sociaux le 10 janvier 2020 à l'hôtel Matignon à Paris. (CHARLES PLATIAU / POOL)
Ce qu'il faut savoir

Alors que la mobilisation se poursuit, mardi 14 janvier, En clair, il s'agit du report de l'âge de départ à la retraite pour certaines catégories de salariés et non l'âge légal. 

La nouvelle version du projet de loi propose aussi des alternatives : le maintien de l'âge pivot, l'allongement de la durée d'assurance, et la "mobilisation du Fonds de réserve des retraites". Le tout est mentionné dans l'article 56 bis modifié, envoyé au Conseil d'Etat dans une saisine rectificative et dont franceinfo a obtenu une copie. Une nouveauté qui intervient alors que l'intersyndicale appelle à poursuivre la mobilisation pour obtenir le retrait de la réforme. 

Plusieurs grands ports maritimes bloqués à l'appel de la CGT. Mardi, le syndicat a lancé une nouvelle opération "ports morts" jusqu'à jeudi pour protester contre la réforme des retraites, provoquant des protestations de professionnels du transport routier et d'armateurs.

Jean-Luc Mélenchon propose à la gauche une motion de censure contre le gouvernement. Le chef de file des députés insoumis Jean-Luc Mélenchon a annoncé mardi 14 janvier devant la presse qu'il proposait à la gauche le dépôt d'une motion de censure contre le gouvernement pour son projet de réforme des retraites"Les insoumis ont l'intention de proposer à leurs camarades du parti communiste et du groupe des socialistes de déposer ensemble une motion de censure" et ainsi engager "la responsabilité du Premier ministre", a déclaré Jean-Luc Mélenchon.

Le taux de grévistes à la SNCF en hausse. Le taux s'élève à 6%, a fait savoir la direction. Au total, 24,8% des conducteurs, 14,9% des contrôleurs et 10,6% des aiguilleurs sont en grève. Tous ces taux sont en nette hausse par rapport à lundi, où le taux global était tombé à 4,3%, son plus bas niveau depuis le début du mouvement. Son plus haut niveau – 55,6% – avait été atteint le premier jour de cette grève illimitée, le 5 décembre.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #GREVE

22h50 : Voici trois articles qu'il ne fallait pas rater sur notre site aujourd'hui :


• Alors que la crise au sein des hôpitaux se poursuit après onze mois de mobilisation, Louis San a donné la parole à des soignants qui ont quitté la fonction publique hospitalière pour le privé.

Le masque chirurgical d\'un membre du personnel hospitalier en grève, à Paris, le 7 novembre 2019. (UGO PADOVANI / HANS LUCAS / AFP)


• Flavien Moreau est le premier jihadiste français condamné pour s'être rendu en Syrie à avoir été libéré de prison. Catherine Fournier dresse son portrait.

Une des rares photos de Flavien Moreau, non-datée.  (FRANCE 2)

20h14 : Voici les titres à 20 heures (et des poussières) :



Suspendu provisoirement du projet de loi sur les retraites, l'âge pivot reviendra-t-il par la fenêtre ? Interrogé à ce sujet lors de la séance de questions au gouvernement, Edouard Philippe a dit "penser" que la conférence de financement réunissant les partenaires sociaux proposera à la fin de ses travaux "une mesure d'âge" afin d'équilibrer le système des retraites.

• Le chanteur Tom Leeb représentera la France au concours de l'Eurovision, le 16 mai.


• Le trafic SNCF connaîtra une nouvelle légère amélioration demain, avec 80% des TGV et TER, ainsi que 75% des Transilien en circulation. La direction de la RATP annonce de son côté des "améliorations" dans un trafic "perturbé".

• Emmanuel Macron a demandé au gouvernement "des propositions claires pour améliorer la déontologie" des forces de l'ordre, confrontées à de nouvelles accusations de violence.

18h00 : Voici le point sur l'actualité à 18 heures :



• Suspendu provisoirement du projet de loi sur les retraites, l'âge pivot reviendra-t-il par la fenêtre ? Interrogé à ce sujet lors de la séance de questions au gouvernement, Edouard Philippe a dit "penser" que la conférence de financement réunissant les partenaires sociaux proposera à la fin de ses travaux "une mesure d'âge" afin d'équilibrer le système des retraites.

• Le trafic SNCF connaîtra une nouvelle légère amélioration demain, avec 80% des TGV et TER, ainsi que 75% des Transilien en circulation. La direction de la RATP annonce de son côté "améliorations" dans un trafic "perturbé".

• Emmanuel Macron a demandé au gouvernement "des propositions claires pour améliorer la déontologie" des forces de l'ordre, confrontées à de nouvelles accusations de violence.

• L'ex-ministre Ségolène Royal a annoncé que l'exécutif menaçait de "mettre fin" à ses fonctions d'ambassadrice des Pôles en raison de ses critiques récurrentes du gouvernement.

17h35 : Le trafic RATP sera encore "perturbé" demain, mais 11 lignes de métro sur 16 seront ouvertes toute la journée. 50% des RER A et B circuleront, indique la direction.

16h39 : Dans le cortège parisien, on reconnaît, tout en la relativisant, la faible mobilisation du jour. "On attend surtout jeudi où la manifestation sera beaucoup plus puissante et appuiera encore plus les copains qui sont en train de s'engager dans des mouvements de blocage, particulièrement dans les raffineries", explique ainsi Gabriel Gaudy, secrétaire régional de FO Ile-de-France.

16h35 : Mobilisation contrastée aujourd'hui dans la lutte contre la réforme des retraites. Seules quelques centaines de personnes ont défilé contre le projet à Paris, tandis qu'à Marseille et à Bordeaux, plusieurs milliers de personnes ont battu le pavé.





(AFP)

16h24 : La motion de censure contre le gouvernement voulue par Jean-Luc Mélenchon devrait faire pschit. Selon un journaliste de BFMTV, les groupes socialiste et communiste de l'Assemblée nationale refuseraient en l'état de soutenir la démarche de La France insoumise, qui ne pourrait donc pas recueillir les 58 signatures de parlementaires nécessaires pour voir le jour.

16h10 : Le trafic continue de s'améliorer à la SNCF : 80% des TGV et TER devraient rouler normalement mercredi, ainsi que 75% des Transilien, indique la direction.

15h40 : Bonjour . L'initiative de Jean-Luc Mélenchon est il est vrai plus symbolique qu'autre chose. Le leader du groupe de La France insoumise doit en effet réunir 58 signatures de députés pour pouvoir déposer sa motion de censure. Pour être adoptée, celle-ci doit ensuite obtenir les votes de la majorité des députés, soit 289 voix. Or, le seul groupe parlementaire LREM compte 303 élus. Autant dire qu'il n'y a aucune chance que d'Edouard Philippe soit contraint à la démission par ce biais-là.

15h35 : Pourquoi faire ? Il croit quelle va passer ? Plutôt un coup de pub non ?

15h06 : Le gouvernement s'apprêterait à faire des concessions aux avocats, mobilisés contre la réforme des retraites. D'après Le Monde, l'exécutif s'apprête à "proposer le maintien d’une caisse autonome propre aux avocats dans le cadre du régime universel". Des mesures d’accompagnement vers le système de retraite à points "seront également précisées", écrit le journal. Le Conseil national des barreaux devrait se prononcer sous peu à ce sujet, mais la appels à la grève sont en attendant maintenus.

14h47 : L'ancien candidat à l'élection présidentielle juge inacceptable que les parlementaires soient appelés à se prononcer sur un texte qu'il juge "à trous", et dont l'application précise sera ensuite discutée par les partenaires sociaux.

14h46 : Le président du groupe de La France insoumise à l'Assemblée nationale, Jean-Luc Mélenchon, veut déposer une motion de censure contre le gouvernement sur la réforme des retraites.

14h23 : Voici le point sur l'actualité en ce début d'après-midi :

• Emmanuel Macron a affirmé à Pau (Pyrénées-Atlantique) que le gouvernement allait "continuer à expliquer et concerter" sur la réforme des retraites afin de lever une "inquiétude" selon lui "légitime".

Emmanuel Macron a demandé au gouvernement "des propositions claires pour améliorer la déontologie" parmi les forces de l'ordre, alors que la police fait face à de nouvelles accusations de violence.

• Au total, 517 emplois nets vont être supprimés via un plan de départs volontaires au siège d'Auchan Retail France. Le distributeur nordiste a dévoilé un projet de "réorganisation" sur fond d'essoufflement de son modèle centré sur l'hypermarché.

• Perturbé hier par une grève des avocats, le procès de l'ex-prêtre Bernard Preynat, dont les agissements pédocriminels passés sous silence par l'Eglise ont déclenché l'affaire Barbarin, débute enfin mardi, plus de 30 ans après les faits.

14h07 : "Nous ne souhaitons pas cautionner lors d'un nouveau face-à-face ce qui a tout à voir avec un passage en force et rien avec un processus de concertation", a dénoncé la CGT dans une lettre adressée à Olivier Dussopt, assortie du rappel des propositions du syndicat en matière de pénibilité.

14h04 : Pour revenir à un sujet plus sérieux, on apprend cet après-midi que les syndicats de fonctionnaires CGT, FO et Solidaires ont décidé de boycotter les réunions bilatérales programmées cette semaine sur la question de la pénibilité avec leur secrétaire d'Etat, Olivier Dussopt.

13h51 : Vous êtes nombreux à m'interroger sur l'expression employée par Emmanuel Macron, qui a reproché à un enseignant qui l'interpellait sur la réforme des retraites de "[mélanger] tout", et de "patachonner dans la tête". Si le Larousse ne définit "patachon" qu'à travers l'expression "vie de patachon", qui désigne "une vie où l'on fait souvent la fête, où l'on sort beaucoup", le dictionnaire ne connaît vraisemblablement pas le verbe employé par le chef de l'Etat. Je ne suis donc hélas pas en mesure de vous éclairer sur ce sujet, j'espère que vous ne m'en patachonnerez pas.

13h51 : Que signifie svp ''vous patachonnez'' ?

13h51 : Mais que signifie « patachonner »? 😭

13h51 : Que veut dire patachoner ?

13h04 : "Vous mélangez tout, vous patachonnez dans la tête", lui a reproché Emmanuel Macron. "Non, la réforme des retraites est un cadeau pour tous ces gens-là, car les gens seront obligés de prendre des (retraites) à côté, regardez les enseignants", a poursuivi le professeur. "C'est faux", a contesté le président. L'échange, sur un ton vif, s'est un peu prolongé avant de se conclure par une poignée de main.

13h07 : En visite à Pau, Emmanuel Macron a été vivement interpellé par un professeur de mathématiques en colère qui lui a crié de "retirer" la réforme des retraites. "Ne donnez pas de légion d'honneur à BlackRock, ce n'est pas exemplaire", lui a lancé l'enseignant, en faisant allusion à la décoration récemment attribuée à Jean-François Cirelli, patron de la branche française du puissant fonds américain.

12h47 : Les avocats se sont à nouveau massivement mobilisés, hier, contre la réforme des retraites. De nombreux barreaux ont voté la reconduction de la grève, entamée le 6 janvier. Que réclament-ils ? Comment se traduit leur mobilisation ? Où en sont les négociations ? Notre journaliste Violaine Jaussent récapitule.




(PHILIPPE DESMAZES / AFP)

12h34 : Le taux de participation à la grève SNCF remonte légèrement à 6%, contre 4,3% hier, indique la direction. Quelque 24,8% des conducteurs sont en grève, tout comme 14,9% des contrôleurs et 10,6% des aiguilleurs.

12h03 : "Ce mouvement social, il y a beaucoup de bruit. La vérité c'est que contrairement à ce qui s'est passé lors de la loi El Khomri [de 2016] et d'autres mouvements, les raffineries ne se sont pas arrêtées."

"Les raffineries tournent" en France et expédient du carburant, signe que le conflit social sur les retraites "est peut-être moins fort que certains veulent bien le dire", a estimé le PDG de Total, Patrick Pouyanné. Il s'exprimait face à des journalistes en marge d'une conférence à Paris.

11h50 : Voici le taux de grève du jour dans l'Education nationale, selon le ministère. La mobilisation atteint 3,63% en France métropolitaine et 4,29% chez les seuls enseignants (4,35% dans le 1er degré et 4,24% dans le second).

10h43 : Vous pouvez m'expliquer la façon de calculer car en période normale (hors période scolaire), il y a environ 15500 trains qui circule par jour. Et la miracle il y a presque une circulation normale avec 4800 trains ! Ça fait bien un tiers des trains qui circulent ? Juste pour info, j'ai fait circuler 4 trains durant mon service de 8h00 samedi matin sur mon secteur.

08h31 : "Le jusqu'au-boutisme n'est pas une solution", affirme le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, ce matin sur CNews. Une conférence de financement est organisée pour tenter de trouver une solution permettant de garantir l'équilibre financier du futur système des retraites.