CSG : les retraités veulent des compensations

Les retraités se mobilisent jeudi 14 juin partout en France pour protester contre la hausse de la CSG et pour défendre leur pouvoir d'achat.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Les retraités d'Arras (Pas-de-Calais) battent le pavé pour la troisième fois depuis le mois de septembre. Ils ne pardonnent toujours pas au gouvernement la hausse de la CSG qui touche cette année plus de la moitié d'entre eux. "Cela fait 25 % de CSG en plus qui ne sont pas compensés", dénonce Guy Stocker, responsable section CSG des retraités d'Aÿ (Marne). "Pour les salariés, ça a été compensé par des diminutions de charges", ajoute-t-il. Les 14 millions de retraités français ont été appelés à manifester jeudi 14 juin avec un mot d'ordre : défendre leur pouvoir d'achat.

Neuf syndicats mobilisés

"La CSG, la perte de la demi-part pour les veufs et veuves... ça fait beaucoup", énumère Jacques Pellée, délégué régional UNSA Retraités à Arras (Pas-de-Calais). Au total, neuf organisations syndicales invitent les retraités à se faire entendre pour accentuer la pression sur le gouvernement et faire entendre leur mécontentement face à la hausse de la CSG de 1,7 point. Elle est entrée en vigueur en janvier dernier et concerne environ 60 % des retraités, soit 7,5 millions de personnes. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Une pancarte de manifestants lors d\'un rassemblement de retraités à Nancy (Meurthe-et-Moselle), le 30 janvier 2018.
Une pancarte de manifestants lors d'un rassemblement de retraités à Nancy (Meurthe-et-Moselle), le 30 janvier 2018. (MAXPPP)