Chine : l'impossible équation des retraites

En Chine, le financement des retraites est de plus en plus compliqué. En cause, le vieillissement de la population et un âge de départ à la retraite plus bas qu'ailleurs.

FRANCE 2

60 ans pour les hommes, 55 pour les femmes : en Chine, on part à la retraite plus tôt qu'ailleurs. Résultat, il y a aujourd'hui 240 millions de seniors dans le pays et le financement des retraites, qui fonctionne comme en France par répartition, est de plus en plus problématique. Les retraités représentent aujourd'hui 17% de la population : ce sera le double dans vingt ans. Les actifs ne sont plus assez nombreux pour payer les pensions des non-actifs. "Il va impérativement falloir retarder l'âge des départs en retraite car il n'y a pas assez de main d'oeuvre jeune en Chine", prévient la blogueuse Ruan Ta Qing.

1,3 actif pour financer chaque retraite en 2050

La politique de l'enfant unique est aussi mise en cause, en partie responsable du vieillissement de la population. Aujourd'hui, il y a trois actifs pour financer une retraite : en 2050, cela tombera à 1,3 actif seulement. Pour résoudre ces problèmes, la Chine envisage d'encourager la natalité et de repousser l'âge de la retraite. Des mesures qui pourraient ne pas suffire : le nombre de Chinois en âge de travailler a diminué de six millions l'an dernier.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une rue animée de Shanghaï (Chine), le 29 décembre 2017.
Une rue animée de Shanghaï (Chine), le 29 décembre 2017. (JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT / RADIO FRANCE)