Assurance-vie, plan épargne retraite : quel est le meilleur placement ?

À partir de mardi 1er octobre, les Français pourront placer leurs économies dans un nouveau plan d'épargne retraite (PER), que le gouvernement entend populariser. Quels sont les avantages du PER par rapport à l'assurance-vie ? Les explications du journaliste Jean-Paul Chapel sur le plateau de France 2.

FRANCE 2

Les Français qui ont placé de l'argent dans une assurance-vie ont-ils intérêt à le placer plutôt dans un plan d'épargne retraite (PER) ? "On va sans doute leur promettre un meilleur rendement, puisqu'il est placé à long terme, jusqu'à la retraite. L'argent peut aller en bourse, qui a gagné 30% en cinq ans. Il y a plus de risques, le capital n'est pas garanti. À l'inverse, l'assurance-vie est plus souvent investie en obligations. Son rendement, de seulement 1,8% l'an dernier, ne cesse de diminuer. En réalité, rien n'empêche de mettre des produits sans risque dans son épargne retraite et de doper son assurance-vie dans des actions. Match nul, donc", explique le journaliste Jean-Paul Chapel sur le plateau du 20 Heures.  

Inégaux sur la disponibilité des sommes   

"Côté PER, il y a un avantage fiscal au moment de placer son argent. Le montant est déduit de ces revenus imposables. Une fois à la retraite, la rente est soumise à l'impôt dans les deux cas, mais avec un abattement de seulement 10% côté PER, contre 30 à 70% côté assurance-vie. L'assurance-vie bénéficie en prime d'un net avantage fiscal lors de la succession en cas de décès après l'âge de 70 ans", ajoute-t-il. Du point de vue de la disponibilité des sommes, c'est l'assurance-vie qui gagne. "Dans le PER, on s'engage à bloquer son épargne jusqu'à la retraite, sauf achat de résidence, chômage ou divorce, tandis qu'on peut la retirer à tout moment dans le cas d'une assurance-vie", conclut Jean-Paul Chapel.

Le JT
Les autres sujets du JT
(PASCAL GUYOT / AFP)