Maires : la difficile équation des femmes élues

France 2 a suivi le quotidien d'Hélène Tournadre et Élisabeth Dumont, deux maires qui conjuguent activité professionnelle, rôle d'élue et vie de famille.

FRANCE 2

Elles sont maires et mères. Hélène Tournadre est à la tête de la commune d'Ars (Charente) pour un salaire de 750 € net par mois. Elle doit compléter ses revenus avec une activité professionnelle. Entre ses deux métiers et son rôle de maman, Hélène Tournadre a choisi de ne pas se représenter aux prochaines élections municipales. "Je ne peux pas trouver mon équilibre avec un plein temps, une famille avec laquelle j'ai envie de vivre et la fonction d'élue", estime-t-elle. Trouver une remplaçante s'annonce difficile.

6 000 femmes maires contre 30 000 hommes

De son côté, Élisabeth Dumont sera candidate à sa réélection. L'élue à Mainxe-Gondeville (Charente) a trouvé un équilibre entre la mairie, son travail de directrice d'un centre universitaire et sa famille. Avec 1 200 administrés à sa charge, elle touche une indemnité de 1 400 € net pour environ 35 heures de travail par semaine. Hélène Tournadre et Élisabeth Dumont font partie des 6 000 femmes maires de communes contre 30 000 hommes à l'échelle du territoire.

Le JT
Les autres sujets du JT
France 2 a suivi le quotidien d\'Hélène Tournadre et Élisabeth Dumont, deux maires qui conjuguent activité professionnelle, rôle d\'élue et vie de famille.
France 2 a suivi le quotidien d'Hélène Tournadre et Élisabeth Dumont, deux maires qui conjuguent activité professionnelle, rôle d'élue et vie de famille. (FRANCE 2)