Entreprises : un index obligatoire pour plus de transparence

Avec la publication de l'index de l'égalité femmes-hommes vendredi 1er mars, les entreprises ne pourront plus cacher les salaires de leurs employés.

FRANCE 2

Toutes les entreprises de plus de 1 000 salariés ont jusqu'à minuit vendredi 1er mars pour publier leur index d'égalité professionnelle femmes-hommes. Une note censée refléter les pratiques des entreprises et calculée selon un barème fixé par le ministère du Travail. Cinq critères sont pris en compte et notamment l'écart de rémunération, la répartition des augmentations et les promotions. 

Des sanctions financières

Au total, une note sur 100 points qui, si elle est supérieure à 75, ne présente aucun problème pour l'entreprise. En revanche, si elle inférieure, la société dispose de trois ans pour changer ses pratiques sous peine d'une sanction financière. Mais pour certains syndicats, cette note est un simple affichage qui ne reflète pas la réalité des pratiques. Toutes les entreprises de plus de 50 salariés devront elles aussi publier leur note d'ici à mars 2020. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Ce mécanisme doit mesurer les écarts de salaires entre hommes et femmes à partir de 2019 et pousser les entreprises à les réduire.
Ce mécanisme doit mesurer les écarts de salaires entre hommes et femmes à partir de 2019 et pousser les entreprises à les réduire. (PHOTOALTO / AFP)