Égalité salariale : un défi pour les entreprises

À partir de vendredi 1er mars, les entreprises de plus de 1 000 salariés devront être plus transparentes. De nouvelles règles vont s'appliquer, avec la menace de sanctions.

FRANCE 2

Sur les chantiers, tout le monde la connaît : Diane Franey est ingénieure, responsable de la sécurité dans cette entreprise de travaux publics, l'une des 30 femmes sur 400 salariés. Une place reconnue, un salaire équivalent à celui des hommes : Diane Franey s'est rendu compte qu'elle était une exception dans l'entreprise. Alors, elle a convaincu son patron de travailler pour rétablir l'équilibre dans la société. Pour atteindre l'équité, Francis Dubrac a dû inventer de nouvelles références. Une dizaine de femmes ont donc été augmentées.

Des femmes augmentées à leur retour de congé maternité

Certaines entreprises travaillent sur les écarts salariaux depuis plusieurs années. Dans cette société d'assurance, à travail égal, les salaires sont les mêmes pour les femmes et pour les hommes. Et si une femme part en congé maternité, elle est automatiquement augmentée à son retour. Cette entreprise sait qu'elle sera en conformité avec la nouvelle loi sur l'égalité salariale.

Le JT
Les autres sujets du JT
Ce mécanisme doit mesurer les écarts de salaires entre hommes et femmes à partir de 2019 et pousser les entreprises à les réduire.
Ce mécanisme doit mesurer les écarts de salaires entre hommes et femmes à partir de 2019 et pousser les entreprises à les réduire. (PHOTOALTO / AFP)