Votre employeur a-t-il le droit de vous faire travailler quelles que soient les conditions météo ?

L'hiver peut-il vous empêcher de travailler ? Votre employeur peut-il vous obliger à prendre votre poste quelles que soient les conditions météo ?

L'hiver est synonyme de froid, de vent, de pluie et parfois de neige et de verglas? Pas toujours facile de se rendre au travail dans ces conditions météo, et encore moins d'exercer un métier en extérieur ! Dans cette hypothèse, quelles sont les obligations liées à votre contrat de travail ?

Travailler dehors : les dangers de l'hiver

Ouvrier du bâtiment, policier municipal, laveur de carreaux? Certains métiers sont exercés en extérieur, quelle que soit la saison. Il faut alors savoir que l'employeur a l'obligation de fournir à ses salariés des équipements adaptés aux conditions météorologiques. Il en va de la santé et de la sécurité sur le lieu de travail. Si les conditions météorologiques empêchent de remplir la mission en toute sécurité, l'employeur doit aussi décider d'un aménagement de l'emploi du temps. Par exemple, un couvreur ne saurait envoyer ses employés travailler sur un toit pendant une tempête de grêle. Si l'employeur ne prend pas ses responsabilités, le salarié peut toujours exercer son droit de retrait, en conformité avec le droit du travail.

Se rendre au travail malgré des conditions météo défavorables

Vous vous levez pour vous rendre au travail et il y a trente centimètres de neige devant votre porte, les routes sont verglacées? En France, une ville peut vite être paralysée à cause de conditions météo extrêmes : école fermée, transports en commun annulés, conducteurs qui éprouvent des difficultés à se lancer. Dans ce cas, les employeurs sont généralement cléments envers les salariés retardataires ou absents. Toutefois, si les conditions météo doivent être les mêmes le lendemain, vous avez intérêt à trouver une solution pour pouvoir vous rendre sur votre lieu de travail. Il faudra trouver une baby-sitter, vous lever plus tôt, penser au covoiturage?