VIDEO. Valls aux députés : "Nous ne reviendrons pas sur la philosophie" du texte de la loi Travail

Le Premier ministre répondait, mardi, aux attaques de Christian Jacob, chef de file des Républicains, lors des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale.

LCP / FRANCE TV INFO

Les joutes oratoires qui entourent les débats sur la loi Travail se poursuivent. Mardi 31 mai, lors des questions au gouvernement, c'est Christian Jacob, chef de file des députés des Républicains, qui a ouvert les hostilités. Il a lancé au Premier ministre : "Il est temps de dire que le vrai responsable de tout cela c'est François Hollande qui, par ses mensonges, ses faiblesses, a généré le blocage du pays."

"Chacun doit faire attention aux mots", dit Valls

Manuel Valls a été accusé par le député d'avoir "perdu la face". Le Premier ministre a répliqué : "Chacun doit faire attention aux mots. Les caricatures, d'où qu'elles viennent, ne produisent jamais de solutions. Nous ne reviendrons pas sur la philosophie de ce texte" assène-t-il. Il donne rendez-vous à Christian Jacob lors de l'examen du projet de loi Travail par une commission sénatoriale, dans quelques jours, au Sénat : "Nous verrons bien, au-delà des caricatures, ce que vos collègues au Sénat en feront."

Le Premier ministre a par ailleurs profité de cette question qui lui a été posée par Christian Jacob pour rappeler qu'il condamnait les propos polémiques du président du Medef, Pierre Gattaz, contre la CGT.

Manuel Valls devant les députés à l\'Assemblée nationale, le 31 mai 2016. 
Manuel Valls devant les députés à l'Assemblée nationale, le 31 mai 2016.  (WITT / SIPA)