VIDEO. Redoutant une baisse de leur pouvoir d'achat, les chauffeurs routiers entrent en grève contre la loi Travail

L'application de la loi El Khomri pourrait leur faire perdre une centaine d'euros de salaire par mois.

CHRISTELLE MERAL et DAVID FOSSARD - FRANCE 2

Les chauffeurs routiers donnent le coup d'envoi, à partir 22 heures, lundi 16 mai, de la mobilisation syndicale contre la loi Travail. Les fédérations FO, CGT et Sud-Solidaires ont appelé à une grève reconductible. France 2 a rencontré Jérôme Féron, chauffeur routier, adhérent du syndical FO. Il refuse la loi El Khomri.

Le paiement des heures supplémentaires pose problème pour ce chauffeur et pour un de ses collègues, adhérent de la CGT. Car les heures supplémentaires ne seront plus payées 25% plus chères, mais 10%. "C'est une vraie menace pour notre profession", dit-il. Philippe Blanc pourrait ainsi perdre 100 euros par mois avec l'application de la loi Travail.

Le mouvement devrait toucher principalement le département du Nord, les villes de Nantes, Caen, Marseille et surtout Bordeaux, mais pas l'Ile-de-France, selon FO et la CGT. Les ports du Havre et de Nantes-Saint-Nazaire seront aussi bloqués selon les syndicats.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des chauffeurs routiers bloquaient l\'accès poids lourds à Castelnau-d\'Estrétefonds (Haute-Garonne) en mars 2015
Des chauffeurs routiers bloquaient l'accès poids lourds à Castelnau-d'Estrétefonds (Haute-Garonne) en mars 2015 (MAXPPP)