Cet article date de plus de quatre ans.

Vidéo Pierre Gattaz : "la loi travail va dans le bon sens"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 6 min.
Invité de Jean-Paul Chapel dans ":L’éco", jeudi 29 juin, Pierre Gattaz, président du MEDEF, donne son avis sur la future loi travail.
FRANCEINFO
Article rédigé par
Thomas Tissaud - franceinfo
France Télévisions

Invité de Jean-Paul Chapel dans ":L’éco", jeudi 29 juin, Pierre Gattaz, président du MEDEF, donne son avis sur la future loi travail.

La nouvelle loi travail  "va dans le bon sens" affirme Pierre Gattaz sur le canapé gris de ":l'éco", jeudi 29 juin.

"Le bon sens, c'est le pragmatisme, la simplification et la liberté. Il faut que nos entreprises puissent aller à la conquête du monde. Mais attention aux détails, notamment en matière sociale. Nous sommes vigilants, ce sera dans les ordonnances de septembre que nous verrons vraiment où sont les curseurs" poursuit le président du MEDEF. 

"Écran de fumée"

Si le MEDEF supporte la loi travail, cela signifie qu'Emmanuel Macron est de droite ? Pierre Gattaz répond à la question qui fâche : "Je pense qu'on s'en fiche d'être de gauche ou de droite. L'économie et l'entreprise ne sont ni à gauche ni à droite. Soit on va au bout de cette loi en donnant des libertés aux entreprises soit ça ne marche pas et tout cela ne serait qu'un écran de fumée."

"Je ne vois pas le rapport entre l'entreprise et la politique. Il y a beaucoup de pays dans monde avec notamment des gouvernements de gauche qui ont fait beaucoup de choses pour défendre et faire fonctionner les entreprises. On le voit avec le miracle allemand aujourd'hui" ajoute-t-il. 

Comme à son habitude, Jean-Paul Chapel termine l'interview par la musique préférée de son invité. Pierre Gattaz a choisi Supplique pour mourir sur la plage de Sète de Georges Brassens.

":L'éco" vous donne rendez-vous du lundi au jeudi à 9h20 sur Franceinfo.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Loi Travail

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.