VIDEO. Loi Travail : Philippe Martinez réfute le rôle de la CGT dans les violences

"Il n'y aucune relation entre ce que font les casseurs et les manifestants", a affirmé le patron de la CGT sur France 2. 

FRANCE 2

"Il n'y aucune relation entre ce que font les casseurs et les manifestants." Invité du 20 heures de France 2, mercredi 15 juin, le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez a "condamné les attaques contre l'hôpital Necker qui sont scandaleuses". Le dirigeant syndical a rejeté les accusations du Premier ministre, appuyées par des déclarations du préfet de police de Paris, sur "l'attitude ambiguë" de la CGT mardi lors d'une nouvelle manifestation dans la capitale marquée par des violences et des dégradations. 

Les prochaines journées d'action contre la loi Travail maintenues

Par ailleurs, lintersyndicale opposée à la loi Travail a décidé de maintenir les journées d'action prévues les 23 et 28 juin malgré les menaces d'interdiction de l'exécutif"Les mouvements qui sont prévus sont maintenus. Interdire de manifester dans ce pays, c'est remettre en cause la démocratie", a dit Philippe Martinez. 

Il nie également tout essoufflement du mouvement contre le projet de loi du gouvernement : "Le mouvement, il est toujours aussi important, l'opinion publique est toujours favorable au retrait ou à la rediscussion de ce texte". 

Le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, se rend dans l\'hôpital de Villiers-le-Bel (Val d\'Oise), le 10 juin 2016.
Le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, se rend dans l'hôpital de Villiers-le-Bel (Val d'Oise), le 10 juin 2016. (PIERRE CONSTANT / AFP)