VIDEO. Les opposants aux réformes d'Emmanuel Macron descendent de nouveau dans la rue

"Les salariés vont être exploités comme jamais", a déclaré Jean-Luc Mélenchon, qui défilait à Marseille pour cette quatrième journée de mobilisation. 

Voir la vidéo
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Pour la quatrième fois depuis la rentrée, les manifestants à la politique "libérale" d'Emmanuel Macron défilent jeudi 16 novembre. Ces derniers manifestent pour "défendre les intérêts" des secteurs public et privé et espèrent être entendus par un gouvernement, déjà passé à d'autres réformes. 

>> Suivez en direct les manifestations contre les réformes du gouvernement 

Avant Paris, c'est Marseille qui a ouvert jeudi matin les festivités. Alors que Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT se trouvera dans la capitale, Jean-Claude Mailly, de FO était lui dans la citée phocéenne. "Tactiquement, on a privilégié pendant trois/quatre mois la discussion, après on fait le point à la fin et nous comme les autres, il y a des points qu'on conteste dans les ordonnances, explique au micro de France 2 le leader syndical. Et on va aller aussi au niveau du Conseil constitutionnel sur plusieurs points donc c'est une étape supplémentaire". 

"On ne doit pas baisser les bras"

"On se rend compte qu'il y a quand même beaucoup de choses qui vont à l'encontre des droits et des intérêts des salariés", assure une manifestante dans le cortège FO. "On ne doit pas baisser les bras", renchérit une autre dans le cortège de la CGT. 

Des militants de la France insoumise sont aussi présents, aux côtés du leader de leur mouvement, Jean-Luc Mélenchon. "Des salariés dans les entreprises après le renversement du code du Travail actuel vont être une situation terrible. Ils vont être exploités comme jamais avec une capacité de défense très faible, affirme le député des Bouches-du-Rhône. C'est pour ça qu'on a fait tout ça, c'est pas pour autre chose". 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des manifestants défilent à Marseille (Bouches-du-Rhônes) contre les ordonnances Macron, le 16 novembre 2017.
Des manifestants défilent à Marseille (Bouches-du-Rhônes) contre les ordonnances Macron, le 16 novembre 2017. (BORIS HORVAT / AFP)