VIDEO. Les grévistes du port pétrolier de Fos-sur-Mer dénoncent "l'usage inacceptable de la violence"

Des manifestants ont dénoncé l'intervention des forces de l'ordre, mardi, devant le commissariat de Martigues (Bouches-du-Rhône).

FRANCE 2

Les responsables syndicaux de la CGT des Bouches-du-Rhône annoncent, mardi 24 mai, "une mobilisation renforcée" et dénoncent "un usage inacceptable de la violence" de la part des forces de police après le déblocage des accès de la raffinerie Esso et du dépôt de carburants de Fos-sur-Mer, lundi.

"Les policiers pour les voleurs, pas pour les travailleurs !"

Des manifestants, menés par l'intersyndicale CGT-FSU-Solidaires, ont voulu se rendre devant le commissariat de Martigues (Bouches-du-Rhône) pour dénoncer l'intervention des forces de l'ordre à Fos-sur-Mer. Les CRS les attendaient. "Les policiers pour les voleurs, pas pour les travailleurs !" ont scandé les manifestants avant d'entamer La Marseillaise puis Le chant des partisans, face au barrage policier qui a bloqué leur progression. La marche s'est terminée sans heurts, selon le site Maritima Info.

Manifestation de l\'intersyndicale CGT-FSU-Solidaires devant le commissariat de Martigues (Bouches-du-Rhône), le 24 mai 2016.
Manifestation de l'intersyndicale CGT-FSU-Solidaires devant le commissariat de Martigues (Bouches-du-Rhône), le 24 mai 2016. (FRANCE 2)