Union européenne : les disparités des salaires minimums

Dans l’Union européenne, tous les pays n’ont pas de smic. Et l’idée de créer un smic européen a été relancée à l’occasion de la campagne pour les élections européennes du 26 mai.

France 3

Travailler avec la même garantie de pouvoir d’achat partout en Europe est loin d’être actuellement une réalité. Premier constat : tous les pays ne sont pas logés à la même enseigne. La Pologne, la Hongrie ou la Grèce ont un salaire minimum, jusqu’à 499 euros. Il est plus élevé en France, en Allemagne, en Espagne avec plus de 1 000 euros. En revanche, l’Italie, l’Autriche, le Danemark ou la Suède n’ont pas de smic.

Des divergences partout en Europe

La disparité existe également pour les montants. Il diffère selon les pays. Le Luxembourg est en tête avec la France et la Belgique. Les Espagnols, les Portugais et les Polonais sont en revanche moins généreux. Il apparaît donc compliqué d’harmoniser les smic. Augmenter le smic d’un euro en France aurait pour conséquence la suppression de 2 000 emplois. Si  LREM y est favorable, LR est contre. Et ces mêmes divergences existent dans les 28 pays de l'UE.

Le JT
Les autres sujets du JT
A compter de janvier 2019, l\'impôt sera directement prélevé, chaque mois, sur les revenus des salariés. 
A compter de janvier 2019, l'impôt sera directement prélevé, chaque mois, sur les revenus des salariés.  (MAXPPP)