Réforme du Code du travail : la mobilisation en baisse

Moins de monde, mais des nouveaux venus ce jeudi 21 septembre dans les cortèges contre la réforme du Code du travail. Il y avait selon la police 134 000 manifestants.

Ils sont moins nombreux à être descendus dans la rue ce jeudi 21 septembre, mais la motivation des opposants à la réforme du Code du travail est toujours intacte. "Ces ordonnances, c'est vraiment la précarité assurée pour une grande majorité des salariés", dénonce une manifestante au micro de France 3. Selon la police, ils étaient 16 000 dans les rues de la capitale cet après-midi, 8 000 de moins que la semaine dernière. Parmi eux, beaucoup sont en colère suite aux propos d'Emmanuel Macron qui avait qualifié ses opposants de "fainéants" et jugé que la rue n'était pas la démocratie.

Une centaine de rassemblements

Même indignation du côté de la CGT et de son secrétaire général, Philippe Martinez, à l'origine de ce rassemblement. Des militants de Force ouvrière et même de la CFDT ont choisi de manifester contre les consignes de leurs leaders. Aux côtés des syndicats : quelques têtes d'affiche politiques, venues soutenir le mouvement, comme le chef de file de la France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon. "On ne peut pas imposer à un grand peuple quelque chose dont il ne veut pas", a-t-il lancé à France 3. À Marseille, à Lille, ou encore à Nantes, la CGT a compté une centaine de rassemblements dans tout le pays.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une manifestation pour demander la revalorisation des pensions de retraites, le 30 mars 2017 à Paris.
Une manifestation pour demander la revalorisation des pensions de retraites, le 30 mars 2017 à Paris. (MAXPPP)