Manifestations contre la loi Travail : 24 policiers blessés, dont trois grièvement

Le ministre de l'Intérieur a demandé aux syndicats de condamner ces violences.

Des CRS autour d\'un officier blessé, à Paris, le 28 avril 2016 pendant la manifestation contre la loi Travail.
Des CRS autour d'un officier blessé, à Paris, le 28 avril 2016 pendant la manifestation contre la loi Travail. (MOURAD LAFFITTE / AFP)

Les manifestations ont viré en affrontements avec les forces de l'ordre. Vingt-quatre policiers et gendarmes ont été blessés, jeudi 28 avril, lors de cette quatrième journée de mobilisation nationale contre la loi Travail, a indiqué Bernard Cazeneuve. 

>> Affrontements, interpellations : suivez la situation dans notre direct

Le ministre de l'Intérieur a précisé que trois représentants des forces de l'ordre avaient été grièvement blessés à Paris et que l'un d'eux se trouvait en situation "d'urgence absolue". Il a été hospitalisé après avoir été "vraisemblablement touché par un projectile", a indiqué la préfecture à francetv info. "Il va mieux qu'il n'allait cet après-midi mais son état reste sérieux. Il est entre de très bonnes mains", a indiqué Bernard Cazeneuve, jeudi soir, après l'avoir rencontré à l'hôpital.

L'Unef dénonce un "usage disproportionné de la force"

Depuis le début de la mobilisation contre la réforme controversée du Code du travail, 382 officiers ont été blessés. Bernard Cazeneuve a demandé aux syndicats de condamner les violences. Un peu plus tôt, le président de l'Unef, William Martinet, avait dénoncé un "usage disproportionné de la force par la police".