Manifestations contre la loi Travail : pourquoi la préfecture et les syndicats n'ont jamais les mêmes chiffres

Nouvelle manifestation ce 23 juin, nouvelles estimations sur la mobilisation et jamais les mêmes chiffres. France 2 fait les comptes.

France 2

Comme à chaque manifestation, les estimations sur la mobilisation de ce jeudi 23 juin font le grand écart. 60 000 manifestants selon les syndicats, trois fois moins selon la police. Qui dit vrai ? Pour nous prouver que les méthodes de comptage de son syndicat sont fiables, Philippe Martinez, leader de la CGT, nous a fait une proposition. "Je vous promets, la prochaine fois, on vous invitera et vous compterez avec nous", avait-il lancé sur le plateau de France 2. 

Deux techniques 

France 2 a donc accompagné le monsieur comptage de la CGT. Sa méthode ? Pas de prise de note, pas de compteur, tout à l'œil. Le comptage se fait à hauteur d'homme. Cela ne vous semble pas très précis ? Nous non plus. France 2 a donc opté pour une autre méthode. Deux équipes placées en hauteur à deux endroits du parcours. Chacun est équipé d'un compteur. Le principe ? 10 manifestants, un clic. D'après notre comptage le plus généreux, il y a avait sur le parcours 17 290 personnes. Un score plus proche des 20 000 estimés par la préfecture, que des 60 000 de la CGT.

Le JT
Les autres sujets du JT
Philippe Martinez (CGT) et Jean-Claude Mailly (FO) lors de la manifestation contre la loi Travail, près de la place de la Bastille, à Paris, le 23 juin 2016. 
Philippe Martinez (CGT) et Jean-Claude Mailly (FO) lors de la manifestation contre la loi Travail, près de la place de la Bastille, à Paris, le 23 juin 2016.  (THIBAULT CAMUS / AP / SIPA)