Loi Travail : Valls n'hésite pas à réutiliser le 49.3

Sans suspense, le gouvernement a dégainé le 49.3 ce mardi 5 juillet pour la deuxième lecture du projet de loi Travail à l'Assemblée nationale. Les frondeurs n'excluent pas de déposer une motion de censure.

France 3

La bataille politique sur la loi Travail a déjà duré quatre mois, plus question de perdre du temps. Ce mardi après-midi, Manuel Valls a sifflé la fin du match, en engageant la responsabilité de son gouvernement.

"Malgré les avancées, je constate une alliance des immobilismes et des conservatismes", a dénoncé le Premier ministre. Pour le symbole, les députés de droite quittent l'hémicycle au moment de l'annonce du recours au 49.3. Le débat est clos, l'opposition prend acte, elle laissera la gauche se déchirer.

Une motion de censure des frondeurs ?

Ce mardi matin devant les députés socialistes, Manuel Valls a balayé les ultimes tentatives de compromis sur le texte. Les frondeurs, eux, dénoncent la brutalité du Premier ministre. Ils ont d'ailleurs jusqu'à mercredi après-midi pour déposer une éventuelle motion de censure. Après un dernier passage au Sénat, le texte reviendra à l'Assemblée nationale le 20 juillet prochain.

Le JT
Les autres sujets du JT