Loi Travail : le patronat n'en veut pas non plus

Le Médef et la CGPME dénoncent eux aussi une réforme faite "à l'envers". Les explications de France 3.

FRANCE 3

Le président du Médef Pierre Gattaz aussi est opposé à la loi Travail. "Nous avons atteint notre point de rupture", dit-il. Pourtant au départ, les organisations patronales étaient favorables à la réforme. Mais le mouvement social des dernières semaines a tout changé. Dans le nouveau texte, trois mesures déplaisent fortement : la surtaxation des CDD, l'élargissement du compte personnel d'activité et le non-plafonnement des indemnités prud'homales.

Risque de boycott

Pour Jean-Michel Pottier, vice-président de la CGPME, "ce projet est une loi à l'envers", tacle-t-il. Les organisations patronales n'iront pas manifester, mais elles menacent de boycotter les négociations sur la nouvelle convention de l'assurance chômage. Une bravade alors que la loi El-Khomri doit être examinée mardi prochain à l'Assemblée nationale.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président du Medef, Pierre Gattaz, le 17 novembre 2015 à Paris.
Le président du Medef, Pierre Gattaz, le 17 novembre 2015 à Paris. (ERIC PIERMONT / AFP)