Loi Travail : la CGT n'est pas responsable des casseurs, selon Philippe Martinez

Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, était l'invité du 20H de France 2. Il a refuté le rôle du syndicat dans les violences qui ont émaillé la mobilisation de mardi.

France 2

"Nous avons condamné les attaques contre l'hôpital Necker qui sont absolument scandaleuses. Nous ne portons aucune responsabilité sur ce qu'il se passe en marge des manifestations". Invité, mercredi 15 juin, sur le plateau du 20H, Philippe Martinez rejette toute accusation qui lierait casseurs et manifestants du cortège parisien de mardi.

Une volonté de plus de sécurité

Philippe Martinez questionne par ailleurs l'action du gouvernement. "Ce n'est pas les policiers qui sont en cause", témoigne-t-il. "Ils ont des ordres de non intervenir face aux casseurs. Nous ça fait trois mois qu'on dit au gouvernement, il faut empêcher les casseurs d'agir sur les manifestations". Et de faire un parallèle avec l'organisation de l'Euro 2016 : "Les hooligans, on les a retrouvés en moins de 48 heures. Pourquoi il n'y a pas d'ordres donnés aux policiers d'empêcher les casseurs de frapper ?", a-t-il interrogé. Quant à l'interdiction des prochaines manifestations voulue par le gouvernement : "Interdire de manifester, c'est remettre en cause la démocratie", a répondu Philippe Martinez.

Avant de conclure : "Je pense qu'aujourd'hui la sagesse voudrait que le gouvernement suspense la procédure parlementaire".

Le secrétaire général de la CGT, PhilippeMartinez à France 2, le 16 mai 2016
Le secrétaire général de la CGT, PhilippeMartinez à France 2, le 16 mai 2016 (FRANCE 2)