Loi El Khomri : le calme est revenu dans la capitale après une mobilisation ponctuée par des violences

Matthieu Boisseau se trouve en direct de la place de la Nation devant les caméras de France 2 pour rendre compte de la situation

France 2

Les affrontements qui ont eu lieu jeudi 28 avril en marge des mobilisations contre la loi El Khomri tournent à la polémique entre le ministère de l'Intérieur et les syndicats. "Bernard Cazeneuve demande aux organisateurs de la manifestation de condamner avec la même fermeté que lui les débordements des casseurs. De l'autre côté, l'Unef (principal syndicat étudiant) dénonce 'un usage disproportionné de la violence par les forces de police'", explique Matthieu Boisseau.

La quasi-totalité du cortège désormais dispersé

Le journaliste a constaté que certains casseurs semblaient s'être déplacés uniquement pour pouvoir en découdre avec les forces de l'ordre. Le calme est cependant revenu dans les rues de la capitale dans le courant de la soirée. "Certes il reste beaucoup de policiers et CRS, mais la quasi-totalité du cortège est maintenant dispersée", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des CRS lors d\'une manifestation contre la loi travail à Paris, samedi 9 avril 2016.
Des CRS lors d'une manifestation contre la loi travail à Paris, samedi 9 avril 2016. (MIGUEL MEDINA / AFP)