Les 4 Vérités - Nathalie Arthaud (LO) : "On peut encore faire retirer la loi Travail"

Nathalie Arthaud, porte-parole de Lutte ouvrière, est l'invitée de Roland Sicard sur le plateau des 4 Vérités de France 2 ce lundi 16 mai.

France 2

Nathalie Arthaud, qui, comme chaque week-end de la Pentecôte, organise sa fête, se "réjouit de la contestation contre la loi Travail parce que ça fait quatre ans que le gouvernement accumule les mesures anti-ouvrières".

"Il y a enfin une réaction du monde du travail et c'est une très bonne chose. J'espère qu'il y aura du monde dans la rue cette semaine encore parce qu'on peut encore faire retirer cette loi. En 2006, le CPE, bien que promulgué, avait été abandonné. C'est une question de rapport de force", affirme-t-elle. Et d'ajouter : "Ce projet de loi s'appelle El Khomri, il devrait s'appeler Gattaz car il a été écrit sous la dictée du grand patronat. Le compte personnel d'activité est le petit aménagement pour faire passer la pilule".

"Ne faites pas confiance à Montebourg et aux frondeurs"

Nathalie Arthaud n'aurait "pas du tout" signé l'appel des 17 anciennes ministres contre le harcèlement sexuel parce qu'elle "ne compte pas sur ces dirigeantes de partis politiques pour se battre pour les droits des femmes". "Elles expliquent qu'elles ne se tairont plus, mais pourquoi se sont-elles tues ? Parce qu'elles voulaient mener leur carrière sans froisser personne. Je ne leur fais pas confiance", assène-t-elle.

Entre les socialistes Montebourg et Hollande, la dirigeante de Lutte ouvrière ne fait pas de différence. "Je me souviens de ce que Montebourg a fait au gouvernement, je me souviens qu'il a finalement validé des fermetures d'entreprises ou qu'il a accompagné les reculs sur les droits de la retraite", déclare-t-elle. Aux ouvriers, Nathalie Arthaud lance : "Ne faites pas confiance à Montebourg et aux frondeurs", contre qui elle confirme qu'elle se présentera à la présidentielle.